Browsing Tag

blog de voyage

Europe

Florence en 1 jour

florence_Express

 

En un jour, vous n’aurez que le temps de faire des balades, il faudra plus de temps pour tout visiter.

photo_itineraire_florence_6Allez tout d’abord sur la Piazza del Duomo, baladez-vous tout autour de la place pour vous imprégner de l’ambiance florentine.

Prenez la via Roma et admirez la Piazza della Repubblicapuis rendez-vous sur la Piazza della Signoria. Cette place est magnifique et regroupe la copie des plus importantes sculptures italiennes.

Pour le déjeuner, vous pouvez aller vers la via dei Neri. Il y a pleins de bars et de trattoria. Je suis allée à La Prosciutteria, ils ont du vin au verre et des assiettes de charcuterie et de fromage. C’est très bon et le cadre est très sympa.

Ensuite, en fonction de votre temps et de vos envies :

Ophoto_itineraire_florence_4PTION 1

Traversez l’Arno grâce au Ponte Vecchio pour vous rendre à la Piazzale Michangelo. Vous aurez une vue imprenable sur Florence.

Si vous avez le temps, visitez l’église San Miniato al Monte. Cette église est magnifique, ma préférée de Florence. Elle est en bois et a un charme fou.

 

 

photo_itineraire_florence_5

OPTION 2

Faites un crochet sur le Ponte Vecchio pour admirer les boutiques. Le trajet prenant pas mal de temps pour se rendre dans les hauteurs de Florence, allez plutôt visiter la Basilique Santa Croce. Cette basilique est magnifique. Elle regroupe les tombeaux des grands noms tels que Michelangelo, Rossini ou Machiavel… Ne ratez pas le cloitre, il est superbe !

 

DIANA => 3 FOIS LÀ-BAS
Moyen-Orient

Israël en 1 semaine

israel

HOUMOUS & FALAFEL EN ISRAËL

Tel-Aviv est une ville qui s’est construite très rapidement ce que l’on peut constater dans son architecture très éclectique qui laisse parfois perplexe. C’est aussi une ville connue pour sa vie nocturne très animée dans laquelle vous ne manquerez pas de rencontrer des personnages étonnants.

A Tel-Aviv, on logeait chez des amis je n’ai donc pas d’hôtel à vous conseiller en particulier. Sachez que le quartier français se situe entre les rues Bograshov et Dizengorff.
BaS

– Israël est un tout petit pays. Tel-Aviv et Jérusalem sont à moins de 60 km ! Rejoindre Eilat (Sud) en partant du Golan (Nord) est l’équivalent d’un Paris-Lyon.

– Gardez en tête que le jour du repos en Israël est le samedi, jour du Shabbat. Le dimanche correspond donc à notre lundi et le jeudi à notre vendredi. Il sera difficile d’utiliser les transports en commun pour se déplacer dans le pays et de nombreux magasins seront fermés. Tel-Aviv reste l’exception.

CdC

– Dormir à la belle étoile sur les rives de la mer Morte.

– Goûter un vrai houmous.

– Le sex-appeal des israéliens.

JOUR 1 /// TEL AVIV

Débutez votre journée par le quartier Florentine, probablement mon quartier préféré. C’est un quartier éclectique qui mélange usines de pneus, ateliers de menuiserie et ateliers d’artistes dans un joyeux capharnaüm. Personnellement, je pense que c’est un quartier en devenir, encore underground. Baladez-vous dans le quartier autour des rues Vital, Florentine, et Levinsky, de chouettes photos à faire avec une ambiance industrielle, de l’art urbain et de sacrés personnages.

photo_itineraire_israel_telaviv_2

Pour déjeuner, je vous propose une houmousterie (si si ça existe !), ça ne vend que du houmous et c’est délicieux. Si vous n’aimez pas le houmous, tentez quand même parce que ça n’a rien à voir avec ce qu’on nous vend en France. L’endroit s’appelle “Hummus Beit Leichem” au coin des rues Florentine et Vital.

Même s’il fait beau, je vous conseille de vous mettre à l’intérieur car l’ambiance est très agréable. Vous y trouverez des gens du quartier et des habitués. Un plat de houmous pour deux suffit amplement sauf si vous avez très faim.

photo_itineraire_israel_2

Poursuivez dans le quartier de Neve Tsedek, c’est LE quartier bobo de Tel-Aviv, avec des petites rues piétonnes toutes jolies, des plantes grimpantes sur les murs, des boutiques de créateurs et des restaurants branchés. Un quartier agréable pour se balader et s’y perdre. Je vous conseille là-bas le glacier “Anita Café” situé au 25 de la rue Shabazi.

Le soir, tout se passe au début de la rue Rothschild et aux alentours. On a tenté le « Nanuchka » (30 Lillienblum street) mais il y en a tellement de bars que je vous conseille tout simplement de faire un « Bar-athon » comme ça vous êtes sûrs de ne rien rater. Le « Rothschild 12″, situé au 12 de la rue, avait l’air dingue !

JOUR 2 /// TEL AVIV

En matinée, dirigez-vous vers Shuk Ha’Carmel, le souk de Tel-Aviv. Perdez-vous dans les étales et profitez de l’ambiance.

photo_itineraire_israel_telaviv_marche_2 photo_itineraire_israel_telaviv_marche

Si vous aimez un peu l’architecture, sachez que Tel-Aviv est LA ville du Bauhaus. Vous verrez des immeubles empruntant ce style un peu partout. Pour cela, baladez vous plus particulièrement sur le boulevard Rothschild qui offre également une belle promenade ainsi que le long de la petite rue Bialik. Ouvrez grand les yeux et laissez-vous émerveiller.

Les immeubles sont malheureusement souvent en mauvais état, mais il y en a deux ou trois vraiment remarquables. Si vous passez par le boulevard Rothschild, je vous conseille de bifurquer sur Sheinkin Street pour faire du shopping, cette rue propose des boutiques originales et souvent made in Israël.

Toujours sur le boulevard Rothschild et d’ailleurs un peu partout en ville, vous remarquerez quelques kiosques qui font bar, salon de thé ou même restaurant à sushis. Arrêtez-vous pour y déjeuner avant de continuer votre balade.

Goûtez également le jus de pomme frais, ils utilisent des pommes granny, une des meilleures découvertes du voyage.

photo_itineraire_israel_telaviv

JOUR 3 /// TEL AVIV

Démarrez votre journée en vous dirigeant vers Jaffa, la ville arabe située tout au sud de Tel-Aviv. Les deux villes ne font aujourd’hui plus qu’une et on parle désormais de Tel-Aviv-Jaffa.

photo_itineraire_israel_jaffa

Je vous propose de faire un tour dans le parc Dizengoff square, notamment pour la magnifique vue qu’il offre sur Tel-Aviv et la mer.

photo_itineraire_israel_3 photo_itineraire_israel_4

Poursuivez vers la plage et profitez d’un bon bain de soleil ! Vous pouvez ensuite emprunter la promenade aménagée le long de la mer pour remonter vers le centre-ville.

En fin d’après-midi, découvrez la rue Dizzengoff. Ici vous trouverez des bars à foison, et souvent bondés mais l’ambiance est chaleureuse.

Pour diner et si vous aimez le poisson et les fruits de mer, il y a le “Goocha” au 171 rue Dizzengoff, vraiment bon, mais pensez à réserver car il est très populaire.

JOUR 4 /// JERUSALEM

La ville de Jérusalem est située à 2h de Tel-Aviv. Pour vous y rendre, vous pouvez utiliser un taxi collectif ou un car. La ligne est la seule maintenue pendant Shabbat (vendredi soir et samedi).
La ville est vraiment belle. Vous ne manquerez pas de ressentir le poids de l’histoire, surtout quand vous passerez devant certaines maisons qui ont été habitées par des croisés.
N’oubliez surtout pas que vous êtes dans une ville religieuse. Donc si vous voulez visiter les lieux saints, il faut que vous soyez couverts, donc habillés d’un pantalon et les épaules couvertes. Pensez à mettre un gilet dans votre sac, au cas où.

photo_itineraire_israel_jerusalem

 

photo_itineraire_israel_5

À FAIRE:

– Le Souk Mahane Yehuda, situé en haut de Jaffa Road, c’est personnellement l’un des plus beaux marchés que je connaisse. La nourriture y est délicieuse !

– Dans la vieille ville, je conseille de faire une visite guidée, il y en existe des gratuites, les guides vivent des pourboires laissés par les touristes. Elle vous permettra de comprendre l’organisation de la ville et ses quatre quartiers (juifs, musulmans, chrétiens et arméniens).

LES 3 LIEUX SAINTS À FAIRE IMPÉRATIVEMENT

photo_itineraire_israel_6

1. LE MUR DES LAMENTATIONS

Il s’agit du mur de soutènement du Mont du Temple. C’est l’endroit le plus saint de la religion juive pour la prière. Il est aussi coutume de glisser un mot ou une prière dans le mur.

Je me suis posée la question de savoir ce que deviennent tous ces bouts de papiers ? Comme ce sont des prières adressées à Dieu, les juifs les considèrent comme saints. Ils sont donc ramassés deux fois dans l’année juste avant Rosh Ashana (le nouvel an juif) et Pessah (la Pâques juive). Ils sont ensuite enterrés sur le Mont des Oliviers, situé à l’Est de Jérusalem.

photo_itineraire_israel_7

2. LE DÔME DU ROCHER

Situé sur l’ancien Temple de Salomon, s’y dresse dorénavant la mosquée al-Aqsa, troisième lieu le plus saint de la religion musulmane après La Mecque et Medine, et surtout le Mont du Temple, qui est à mon sens le plus bel endroit de Jérusalem.

C’est un lieu serein. Seuls les musulmans ont le droit d’y pénétrer à n’importe quel moment de la journée, ils ont une entrée réservée contrôlée.

Pour les touristes, le lieu est ouvert de 7h à 10h le matin et de 12h à 14h. Il est possible qu’il y ait un peu de queue mais nous avons eu de la chance.
Les personnes qui portent un short, une jupe ou un décolleté trop prononcé sont invitées à acheter un cheich plutôt cher pour cacher les parties du corps trop dénudées.

3. LE SAINT-SÉPULCRE

Le saint du saint, c’est là que Jésus aurait été mis sur la croix et enterré, puis ressuscité.

Le site est bondé de pèlerins :

– qui embrassent la pierre située à l’entrée de la basilique. Selon la tradition, c’est là qu’on aurait préparé Jésus avant de l’enterrer.

– qui font la queue pour voir là où aurait été la grotte/tombeau de Jésus.

Enfin, il y a un autre endroit où on aurait planté la croix.

FF
La basilique est divisée en 6 églises 
de confessions chrétiennes différentes : les catholiques, les grecs orthodoxes, les apostoliques arméniens, les coptes orthodoxes, les éthiopiens orthodoxes et enfin les orthodoxes syriaques. Au 18ème siècle, las des affrontements entre ces différents courants religieux, l’empire ottoman a octroyé à chacun une partie du lieu. Ce « statu quo » est en cours depuis 1878. Le Maître des clés, le Passe-Partout de Jérusalem, celui qui a la garde des clés de ce site fait partie d’une famille arabe, la même depuis l’empire Ottoman. Malgré ce partage, la situation est encore parfois tendue entre ces communautés.

Profitez aussi de toutes les petites rues dans lesquelles vous allez surement vous perdre, Jérusalem étant un vrai labyrinthe.

Enfin, Il y a le Mont des Oliviers mais je ne l’ai pas fait. On le voit très bien depuis le Mont du Temple , et je me suis contentée de ça.

Pour les chrétiens, c’est le lieu de l’ascension d’où Jésus est parti aux cieux.

Pour les juifs, c’est là que devrait apparaitre le messie. Et que fera le messie ? Il ressuscitera les morts! C’est donc un des plus grands cimetières juifs au monde.photo_itineraire_israel_12

Pour déjeuner, on a surtout fait des petits bouibouis où on a mangé du houmous, des pitas et des fallafels.

Pour dormir, je vous conseille l’Abraham Hostel. Le staff est très accueillant, les chambres sont propres et il existe même un rooftop.

Des circuits organisés sont proposés tous les jours, il suffit de se renseigner au bureau situé dans le lobby. Personnellement, je n’ai pas essayé mais j’ai eu de bons échos.

L’auberge n’est pas située dans la vieille ville, mais ça nous a permis de voir ce qui se passait dans la vraie vie, parce que la vieille ville c’est quand même beaucoup de pèlerins et de touristes!

Pour faire la fête, NE SURTOUT PAS aller au Zollies bar, ni d’ailleurs dans aucun bar de la rue, c’est la rue des attrape touristes, et on s’est fait avoir. Je n’ai malheureusement rien à proposer car on a fait la fête là, puis sur le rooftop de notre auberge.

JOUR 5 /// LA MER MORTE / EIN GEDI

Ein Gedi est une oasis située un peu au sud de la frontière cis-jordanienne. Elle prend le statut de réserve naturelle en 1971.

Gardez bien en tête que le jour de shabbat, il n’y a pas de moyens de transports pour aller à la mer morte. Les bus ne circulent pas du vendredi soir jusqu’au samedi matin. Il est donc nécessaire d’avoir une voiture. Comptez 2h30 de trajet.

Si vous décidez de prendre le bus, vous pouvez vous renseigner sur les horaires à cette adresse.

La route vers la mer Morte est en soi assez incroyable. Vous voyez les paysages défiler, et tout à coup, on se retrouve en plein désert. Il s’agit du désert de Judée. La mer apparaît au loin, son niveau est mentionné par une pancarte. Nous sommes alors encore loin de l’eau. 50 m en dessous du niveau de la mer, -100m, -200m, -300m, -400m, nous arrivons ! La vue est magnifique sur les montagnes roses de Jordanie.

photo_itineraire_israel_8 photo_itineraire_israel_eingedi

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour les nuitées :

1. Pour les petits budgets, je vous conseille la Field School de Ein Gedi, une auberge de jeunesse assez atypique située au pied d’un parc naturel. Les ibex encore appelés bouquetins de Nubie se baladent en liberté et le petit déjeuner est particulièrement bon.
2. Pour les budgets plus importants, le kibboutz de Ein Gedi est particulièrement confortable.
3. Pour les aficionados du camping, il est possible de planter sa tente directement sur la plage et c’est gratuit. Une petite buvette permet de se restaurer.

Commencez votre journée par un bain dans la mer Morte.

La plage d’Ein Gedi est loin d’être parmi la plus belle (pour cela, continuez 40km plus au sud pour atteindre Ein Bokek et ses plages de luxe), mais elle propose le principal, à savoir l’eau de la mer Morte.

Se baigner dans la mer Morte est une sensation très étrange. Pour commencer, on flotte. L’eau est très dense, presque comme de l’huile. Ce n’est ni rafraichissant ni particulièrement agréable pour être tout à fait honnête car on ne peut pas nager. On reste assis dans l’eau pendant quelques minutes. Il est recommandé de ne pas y rester plus de 20min. C’est quand même une expérience indispensable à faire dans sa vie rien que pour l’excitation des premiers moments où l’on flotte malgré soi.

Se baigner au point le plus bas de la terre = check !

Pour ma part, les bienfaits pour la peau ont été visibles très rapidement.

Les douches mises à disposition sont indispensables pour débarrasser sa peau des résidus de sel.

photo_itineraire_israel_9 photo_itineraire_israel_mer_morte

L’après-midi, découvrez l’oasis qu’est Ein Gedi. Cette réserve naturelle est une véritable bouffée de fraicheur dans cette chaleur désertique.

Vous y découvrirez de nombreuses chutes d’eau et bassins naturels dans lesquels vous pourrez vous baigner.

Plusieurs randonnées sont proposées. Vous trouverez des infos et des cartes à l’accueil de la School Field. Les paysages sont magiques, un petit coin de paradis au milieu du désert.

photo_itineraire_israel_eingedi_2

 

JOUR 6 /// LA MER MORTE / MASSADA


photo_itineraire_israel_10Massada
est une forteresse antique située au sommet d’une petite montagne à 450 m de hauteur environ. Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il se situe à un quart d’heure d’Ein Guedi.

Je ne pourrais que conseiller de faire l’ascension de nuit vers 4h du matin pour voir le lever du soleil au dessus de la mer Morte : un spectacle merveilleux. En suivant le fameux Sentier du Serpent, il faut compter entre 30 et 45 minutes de marche pour l’ascension, la descente se fait en une vingtaine de minutes.

Il existe aussi un funiculaire pour ceux qui n’aiment pas la randonnée que je conseille aussi aux lève-tard. Pendant les saisons chaudes, le soleil commence à taper dès 8h30 et la marche est beaucoup plus difficile, n’oubliez pas que nous sommes dans un désert ! Pensez à prendre des bouteilles d’eau, vous trouverez aussi des fontaines d’eau fraiche au sommet du socle.

Au sommet, vous visiterez les ruines des anciens palais, l’ancienne synagogue et l’église byzantine. Une ligne noire parcourt la majorité des murs, elle marque la limite entre les vestiges originaux et les ajouts contemporains qui permettent de mieux visualiser ce qu’était le site. Vous trouverez au pied du site de quoi vous restaurer.

Si vous pouvez profiter de l’après-midi avant votre départ, n’hésitez pas à visiter le kibboutz de Ein Guedi ! Véritable jardin botanique au milieu du désert, il y fait particulièrement frais. Deux restaurants proposent une cuisine internationale très correcte. Au fond du jardin, vous trouverez un spa luxueux et pourtant assez bon marché. Vous pourrez vous baigner dans la piscine extérieure en profitant d’une vue magnifique ou dans la piscine intérieure remplie d’eau de la mer Morte, et vous relaxer dans un hammam ou un sauna. Vous pouvez aussi vous faire une petite folie en faisant un soin à la boue de la mer Morte, trèèèès relaxant !!

Si vous êtes pressés, le jour 5 et 6 peuvent se réaliser en une seule journée en commençant par Massada le matin et en randonnant à Ein Guedi l’après-midi. Une baignade dans la mer Morte terminera cette journée chargée en émotion.

Le retour en France va être difficile !

MERCI À BRUNO JACQUOT POUR SES PHOTOS SUPPLÉMENTAIRES !

EDEN => 1 FOIS LÀ-BAS

Liens_U
Europe

Turin en 3 jours

turin

WEEKEND CHEZ LA VIEILLE DAME

Turin n’est pas forcément la première ville qui vient à l’esprit lorsqu’on veut visiter l’Italie.

Pourtant, cette ville, agréable et de taille humaine, est chargée d’histoire, ancienne capitale des Ducs de Savoie, cité royale, première capitale de l’Italie, son centre ville regorge d’empreintes venant du passé.

Elle est fière de ses racines, de son patrimoine culturel, de son architecture et de sa gastronomie. Bon, et aussi de ses deux équipes de foot !

En vous baladant, vous serez forcément charmés par ses galeries, ses rues, ses arcades, ses parcs et son atmosphère.

BaS

L’office du tourisme propose de nombreux itinéraires et des brochures pour découvrir la ville.

On peut facilement faire la visite du centre historique de Turin à pied.

CdC

Le gianduia : pâte au chocolat et aux noisettes artisanale, le gianduia se décline en glace, crème, petits chocolats, gâteaux…

L’aperitivo : vous payez votre boisson et vous profitez d’un buffet à volonté composé de spécialités locales

Déguster les vins de la région : Barolo, Barbaresco, Nebbiolo d’Alba, Asti, et tant d’autres…

FF

Le saviez-vous que Turin détient de nombreux records que la ville a façonnés et alimentés avant de les perdre ? Première capitale d’Italie de 1861 à 1865, siège de la plus grande industrie automobile italienne, premiers studios de cinéma italiens, siège de la RAI (radio et télé italiennes), patrie du chocolat et des glaces à l’italienne…

JOUR 1 ///

Commencez votre balade turinoise par la piazza Vittorio. C’est l’une des plus grandes places de Turin. Elle est très impressionnante. Vous la reconnaitrez facilement, elle borde le Pô et est entourée d’arcades.

De là, prenez la via Po, puis tournez à droite au niveau de la via Montebello pour vous rendre à la Mole Antonelliana, l’un des symboles de la ville. On y trouve le Musée du Cinéma et surtout un ascenseur qui vous permettra d’admirer une vue panoramique sur tout Turin.

photo_itineraire_turin_1_molle

Puis, retournez vers la via Po pour atteindre la piazza Castello. J’adore cette rue, elle est bordée de boutiques et de cafés typiques sous les arcades.
Tout au long de cette promenade, vous ne manquerez pas :photo_itineraire_turin_1_guianduja

– Ghigo (spécialité : marrons glacés, nuvola – superbe pandoro au beurre),

– Fiorio (spécialité : glace crema et giandiua, chocolat chaud),

– Mullassano (spécialité : tramezzini),

– Baratti et Milano (spécialité : bonbons, gianduiotti, salon de thé),

– Caffè Torino (attention : marcher sur les testicules du Taureau porte chance, caffeteria et salon de thé)

photo_itineraire_turin_2

photo_itineraire_turin_galerie

Juste en arrivant sur la piazza Castello, sur votre gauche, allez voir la Galerie subalpine, d’architecture Art nouveau, c’est magnifique !

La piazza Castello regroupe les principaux monuments de la ville. Vous y trouverez le Palazzo Madama, la Piazzetta Reale, le Palazzo Reale, la Chapelle du Saint Suaire, les jardins royaux, l’église de San Lorenzo et le théâtre Regio.

 

photo_itineraire_turin_place_2photo_itineraire_turin_place

Par la suite, prenez la via Pietro Micca pour arriver sur la Piazza Solferino.

photo_itineraire_turin_4

Pour le repas, je vous propose un petit kif, allez déjeuner dans un ancien Palais. Prenez la via Santa Teresa jusqu’à la via Bogino, puis au n° 9, au Palazzo Graneri della Rocca, dites que vous allez au Circolo dei lettori. En arrivant au 1er étage, vous verrez des tables au fond, là se trouve un bar qui propose un buffet. C’est très bon et abordable, et le cadre vaut le déplacement.

J’ai préféré être placée dans les salles plutôt que dans la véranda pour profiter du dépaysement qu’offre cet endroit.

photo_itineraire_turin_5

En sortant du restaurant, rejoignez la via Accademia delle scienze, pour admirer la Piazza Carignano. Puis, longez cette rue jusqu’à la via Lagrange, rue très chic de Turin, pour atteindre la piazza Carlo Felice.

Dans la via Lagrange, deux boutiques à ne pas manquer : EATALY, épicerie fine dans laquelle on peut également se restaurer, et GOBINO, l’endroit parfait pour acheter les chocolats et gianduiotti. Certes, un peu cher mais tellement bon !

Avant d’atteindre la piazza Carlo Felice, faites un petit crochet pour aller voir la piazza Bodoni, en prenant la via Andrea Doria puis, pour le retour, la via Mazzini.

Une fois arrivé piazza Carlo Felice, rebroussez chemin en continuant votre balade par la via Roma, autre rue très chic de Turin. Vous croiserez la piazza CLN et la piazza San Carlo avant de rejoindre la piazza Castello.

photo_itineraire_turin_6

Pour le dîner, découvrez la pratique de l’aperitivo : vous payez votre boisson et vous profitez d’un buffet à volonté composé de spécialités locales (dans les environs de piazza Castello, l’un des apéritifs les plus copieux est celui du caffè Roberto).

JOUR 2 ///

photo_itineraire_turin_7

Partez de la piazza del Castello pour prendre la via Barbaroux, puis la via dei Mercanti et la via Palazzo di Città. Ce quartier très commerçant, appelé il Quadrilatero romano, regorge de petites ruelles étroites et de magasins typiques. Vous ne vous en lasserez pas.

Par la suite, empruntez la via XX settembre jusqu’à la piazzetta San Giovanni. Admirez la cathédrale de San Giovanni, la Chapelle du Saint Suaire et le théâtre romain. Ensuite, rendez vous sur la piazza Cesare Augusto pour contempler les ruines de la Porte Palatine.

photo_itineraire_turin_8

Rejoignez ensuite la piazza della Repubblica et le quartier de Porta Palazzo pour profiter de son immense marché, le plus grand d’Europe (soi-disant). L’ambiance est très pittoresque. Je vous conseille tout de même d’y aller le matin pour bénéficier d’une atmosphère plus familiale.

C’est le moment de ramener quelques souvenirs culinaires de Turin : pâtes fraîches, fromages ou charcuteries.

photo_itineraire_turin_9

Après cette petite escapade, rendez-vous à la piazza Emmanuele Filiberto, puis empruntez la via della Consolata. Juste à côté se trouve le café « Al bicerin », connu pour préparer les traditionnels bicerin de Turin, boisson chaude à base de café, de chocolat et de crème.

photo_itineraire_turin_10

Par la suite, traversez la piazza Savoia puis tournez au niveau de la via Garibaldi pour rejoindre le Palazzo di Citta et la piazzetta IV Marzo.

Pour le déjeuner, vous trouverez votre bonheur dans n’importe lequel des restaurants du quartier. Je peux tout de même vous conseiller un restaurant qui se trouve sur la place même de l’hôtel de ville, sous les arcades, vers la via Conde Verte. De mémoire, il porte le même nom.

Après une pause bien méritée, je vous propose de retourner vers le Pô que vous pouvez traverser avec le ponte Vittorio Emanuele 1er pour vous rendre sur la Piazza Gran Madre di Dio.

Puis, prenez la via Vittozzi pour monter jusqu’au Monte dei Cappuccini.

De là, vous aurez une vue imprenable sur Turin.

photo_itineraire_turin_12_vue

Par la suite, tournez à droite sur la via Sforzesca puis encore à droite, via Curtatone pour traverser le ponte Umberto 1er et rejoindre la riche via della Rocca, puis profitez des places Maria Teresa, Cavour et Carlo Emanuele II (également appelée piazza Carlina).

Pour le diner, goutez la pizza al tegamino, sorte de petit poêlon dans lequel la pizza est cuite, plus épaisse et plus croustillante (quelques noms de pizzeria spécialisées au vol : i Sette nani, Cit ma Bon, Pieros).

JOUR 3 ///

Rendez-vous au Borgo Medievale, le long du Pô, dans les jardins du Parc Valentino, pour vous balader dans ce musée à ciel ouvert. Le métro le plus proche est Nizza.

Ce village reconstitué reproduit les édifices existants dans la région au XVe siècle. Voyage dans le temps garanti !

Par la suite, rejoignez le quartier de San Salvario. Il s’agit d’un quartier multiethnique de Turin, situé entre la gare Porta Nuova et le Parc Valentino, plus précisément entre les rues la via Federico Campana et le corso Vittorio Emanuele II.

Il offre de nombreuses solutions pour manger sur le pouce ou pour s’asseoir dans un bar, comme les vraies Madama, les dames piémontaises : essayer un déjeuner au bar Salambaia et vous comprendrez !

Retour vers le centre de la ville en longeant le Pô : Vous passerez par le Valentino, Arc du Valentino, le corso Cairoli, lungo Po A. Diaz, Murazzi del Pô (au bord du Pô).

Sachez que la piazza Vittorio, via Pô et le proche quartier Vanchiglia (vers la via du même nom) sont devenus des temples de la nuit depuis que les bars et les discothèques situés sur les quais (les fameux Murazzi) ont été fermés.

J’espère que vous aurez profité de cette échappée piémontaise.

Liens_U

– commune de Turin

– tourisme Turin

MERCI A ELISA POUR SON AIDE ET SES CONSEILS DE TURINOISE !

DIANA => 3 FOIS LÀ-BAS
Europe

Les Asturies en 7 jours

Asturies
LES ASTURIES, LES VACHES Y RIENT !

De l’eau vert émeraude, des criques cachées, de la verdure à perte de vue, des montagnes, des falaises, des vaches, oui, beaucoup de vaches, voilà tout ce que vous pourrez découvrir sur la côte asturienne. Quoi que vous aimiez, vous le trouverez là-bas. C’est le compromis parfait entre la mer et la montagne.

J’ai adoré, un vrai coup de cœur !

Les Asturies vous proposeront aussi un panel culinaire extraordinaire : chorizo à la sidra, fabada (sorte de cassoulet local), cabrales (fromage), casadieles (gâteau fourré aux noix) … Trop bon !

:D Afin de profiter pleinement des criques, des paysages de montagne et des villages asturiens, je ne peux que vous conseiller de louer une voiture.

J’ai décidé de scinder mon séjour en deux, la 1ère partie consacrée à l’ouest de la côte et la 2ème partie dédiée à l’est des Asturies.

Concernant le logement et l’organisation de votre voyage, vous aurez plein d’informations sur le site tourisme asturias

BaS

– L’aéroport des Asturies est à 1h de la capitale Oviedo.

– Contactez l’office du tourisme espagnol, ils vous adresseront plein de brochures pour préparer votre séjour en Asturies.

– C’est la région des vaches, il y en a partout !

– Il s’agit aussi d’une importante région minière.

РUn des chemins de Saint-Jacques passe par la c̫te Nord des Asturies.

– Oubliez les clichés sur l’Espagne (flamenco et architecture mauresque), ici, c’est cidre et cornemuse.

РCertains mots pourront ̻tre ̩crits en Bable, la langue r̩gionale.

– Même en été, il peut pleuvoir et faire assez frais, pensez à prendre un petit gilet.

CdC

– Les criques, et notamment celle de Barayo

– les vagues de la playa de la Vega

– La couleur de l’eau : vert émeraude

– Les fromages

FF

1/ Le cidre est la boisson régionale.

Il y en a partout et vous ne manquerez pas de remarquer la façon assez particulière qu’ils ont de le servir. En effet, la bouteille est tenue en l’air avec la main droite et le verre est à hauteur de cuisse. Pour apprécier toute la saveur du cidre, il faut briser celui-ci dans le verre pour le faire mousser et n’en servir que quelques gouttes. Après, il faut le boire cul sec ! Exercice assez délicat…il y aura souvent plus de cidre par terre que dans le verre !

Après avoir vu un barman le faire, il m’a laissé essayer tout en guidant mes mouvements, c’était très drôle.

2/ Tous les ans, au mois d’août, se déroule, sur un week-end, la compétition de canoë-kayak de Les participants descendent la rivière Sella d’Arriondas à Ribadesella. Il y a un monde fou. Après la descente, une grande fête est organisée dans le cœur de la ville.
D’ailleurs, vous trouverez de nombreuses écoles de canoë-kayak dans cette partie de la région.

 

JOUR 1 ///  CUDILLERO ET SES ALENTOURS

photo_itineraire_asturies_1

En arrivant, j’ai déposé mes affaires à l’hôtel. J’avais réservé une chambre dans un hôtel situé au bord de la plage Concha de Artedo, « Casa Miguel ». Très bon rapport qualité/prix, la vue vaut le détour : l’hôtel est le seul bâtiment le long de la plage, le cadre est idéal.

Par la suite, allez visiter le village de Cudillero.

C’est un très joli village de pêcheurs…Les maisons sont toutes très colorées et sont construites à flanc de falaise.

Empruntez la promenade qui vous amènera dans les hauteurs afin de profiter d’une très belle vue.

Rendez vous ensuite au Cabo de Peñas. Vous pourrez vous balader en admirant une succession de falaises impressionnantes, la mer cantabrique et une verdure flamboyante.

photo_itineraire_asturies_2
photo_itineraire_asturies_3

Pour finir cette petite balade, vous pourrez aller vous reposer sur la plage de Luanco. Elle n’est pas très grande mais ce petit village balnéaire est très sympa.

Pour le diner, je vous propose d’aller à Aviles. Cette ville est très agréable.

Les monuments à visiter sont numérotés. En les suivant, vous profiterez pleinement de l’ambiance et des richesses de la ville: la Plaza España, le marché, le palais de Balsera, le parc de Ferrera, l’église San Nicolas de Bari…

Cette balade vous mettra en appétit avant d’aller dîner.

Il y a pleins de petits restaurants sympa, notamment autour de la place du marché.

photo_itineraire_asturies_4

 

JOUR 2 ///  TAPIA DE CASARIEGO

Le matin, j’ai profité de la plage jouxtant l’hôtel, playa Concha de Artedo, elle est très belle, même s’il y a des petits galets.

photo_itineraire_asturies_5

Après ce petit farniente, allez vous balader dans le village de Tapia de Casariego. C’est une belle station balnéaire. Vous profitez de son centre historique et de ses petites criques.

photo_itineraire_asturies_6 photo_itineraire_asturies_7

Par la suite, vous pouvez pousser jusqu’en Galice pour profiter de la plage « As Castedrais » (les Cathédrales). La plage est magnifique mais bondée de monde (en août, en tout cas…), regardez les photos.

Si vous n’avez pas envie de vous mêler aux vacanciers, vous pouvez toujours vous promener sur les falaises.

photo_itineraire_asturies_8

 

JOUR 3 ///  LUARCA ET SES ALENTOURS

Commencez votre journée en allant à Luarca, magnifique village de pêcheurs, l’un de mes préférés.

Son petit port est superbe !

photo_itineraire_asturies_9
photo_itineraire_asturies_10Montez dans les hauteurs du village, à côté du cimetière, pour admirer la vue.

N’oubliez pas de vous balader dans le dédale des rues étroites.

Après cette promenade, faites une pause déjeuner bien méritée.

Vous trouverez pleins de restaurants sur le port. Je peux vous proposer le « Noray », spécialités asturiennes et cornemuse en musique de fond, très typique, j’ai adoré.

Pour faciliter la digestion, rien de mieux qu’un repos sur une plage magnifique, playa de Barayo. Un vrai coup de cœur, elle est vraiment magnifique.

Je vous préviens quand même, pour y aller, il faut descendre une centaine de marches à flanc de falaise… Et oui, mais c’est tellement beau et il n’y a pas beaucoup de monde !

photo_itineraire_asturies_11

JOUR 4 ///  GIJON

Quittez le côté ouest des Asturies pour vous rendre vers l’est.

Avant d’arriver à l’hôtel, vous pourrez faire un détour pour voir la Necropolis Monte Areo. Il parait que c’est l’une des plus grandes d’Espagne mais, très honnêtement, il n’y a pas grand-chose.

Par la suite, allez à Gijon, le principal port des Asturies. C’est une ville très agréable avec des bars, restaurants, monuments et une grande plage.

photo_itineraire_asturies_13

Pour déjeuner, vous trouverez pleins de petits restaurants. J’en ai trouvé un très simple et très bon marché, « la mar de vinos », rue Escultor Sebastian Miranda, un peu excentré du centre ville.

Ensuite, direction l’hôtel situé à côté de Ribadesella, l’hôtel Eva, très agréable et bon marché. L’accueil y est excellent !

Dirigez-vous ensuite au Mirador del Fitú. Vous aurez un panorama magnifique sur les montagnes à perte de vue.

photo_itineraire_asturies_14

 

JOUR 5 ///  COVADONGA ET SES ALENTOURS

Aujourd’hui, direction les montagnes asturiennes pour vous rendre au pied des « Picos de Europa » et vous balader autour de deux superbes lacs, Lago Enol et Lago Ercina.

Pour cela, rendez-vous tout d’abord dans le village de La Cuevona. Pour entrer dans le village, il vous faudra passer par une grotte !! Et oui, c’est très original et spectaculaire.

photo_itineraire_asturies_15

Allez ensuite à Congas de Onis, 1ère capitale de la région, dont le majestueux pont romain est le principal monument. Vous remarquerez que la croix asturienne, symbole des Asturies, y est suspendue.

Continuez votre chemin vers Covadonga.

Ce nom dira peut-être quelque chose aux cyclistes avertis. Il s’agit de l’une des étapes phare de la Vuelta.

Avant d’y arriver, vous devrez laisser votre voiture dans l’un des 4 parkings, P1/P2/P3 ou P4.

En effet, la circulation à Covadonga est contrôlée et l’accès aux lacs interdits aux voitures de tourisme.

Pour y accéder, vous devrez prendre un bus « ALSA » qui vous conduira à Covadonga et aux lacs. Il y a en a très régulièrement. Les arrêts se trouvent à la sortie des parkings. Vous pourrez, en fonction du temps, commencer, au choix, à Covadonga ou aux lacs. Gardez le ticket de bus avec vous, il vous permet de prendre le bus pour ces deux destinations.

Covadonga est un très joli village, admirez sa basilique en haut de la colline et sa chapelle à l’intérieur d’une grotte.

Dans cette chapelle, se trouve la tombe de Don Pelayo, 1er Roi des Asturies, qui a bloqué la conquête des Maures dans le nord de l’Espagne et a initié la reconquête.

photo_itineraire_asturies_16

photo_itineraire_asturies_17

Ensuite, prenez le bus pour aller admirer les lacs Enol et Ercina.

Le paysage est magnifique !

Faites attention, les lacs sont situés à plus de 1.000 mètres, la température et le temps changent très vite. Lorsque j’y suis allée, le brouillard est tombé en un clin d’œil.

En arrivant, un guide indique aux arrivants le circuit à faire pour profiter de la zone.

 

 

JOUR 6 ///  LLANES ET SES ALENTOURS

Allez visiter la station balnéaire de Llanes. Il y a plein de petites balades à faire dans le centre du village, du coté du port, et dans le parc où vous aurez une vue splendide sur les falaises.

photo_itineraire_asturies_18

Pour se rafraichir, rien de tel qu’une baignade, soit à la plage de Llanes, soit l’une des plages avoisinantes, au choix, notamment celle de Celorio, de Truenzo ou encore celle de San Antolin, dans laquelle se trouve la Punta de la Dehesa (que j’ai faite).

photo_itineraire_asturies_19

Après cette pause, allez au village Arenas de Cabrales, au milieu des les montagnes. De là vient le fameux Cabrales, un régal ! Un fromage bleu, très très costaud. Amateur de fromage doux s’abstenir !

J’ai personnellement diné dans un petit bar/restaurant du village qui fait également épicerie, Cabraliega : une grande assiette de fromages, servie avec du membrillo (pâte de coing) et de la confiture de poivrons, un régal ! Goutez aussi le vin des Asturies, le Cangas, pas mal du tout !

Les caves du fromage Cabrales se visitent, elles se situent dans des grottes.

 

JOUR 7 ///  RIBADESELLA

Nous avons attendu le dernier jour pour visiter Ribadesella, très jolie et très prisée station balnéaire.

photo_itineraire_asturies_20

Il y a de très jolies villas qui bordent la plage. Elles ont été construites par des asturiens qui ont émigrés en Amérique Latine et qui sont revenus dans la région après avoir fait fortune.

Le centre du village est très typique, grande place centrale, boutiques traditionnelles, bars, restaurants. Vous trouverez également un centre d’art rupestre, les caves Tito Bustillo et des empreintes de dinosaures. Bon, personnellement, je n’ai pas visité ces endroits mais des touristes qui logeaient dans le même hôtel l’ont fait et ils ont adoré.

Ce village prend ses habits de fête tous les mois d’août lors de la compétition internationale de descente du Sella, en canoë kayak, cf le fun fact.

Dans le coin, il y a vraiment une plage que j’ai adorée, c’est la playa de la Vega, très prisée des surfeurs.

Liens_U

Transports :

Train
Bus

Informations pratiques :

tourisme
spain info

RENFE SPAIN PASS

DIANA => 1 FOIS LÀ-BAS
Europe

Londres en 3 jours

londres
LONDON CALLING
BaS

– Pour se déplacer, le plus simple est d’investir dans une Oyster card. Vous pouvez l’utiliser à chacun de vos voyages et vous la rechargerez ensuite en fonction de vos déplacements.

– Si se repérer en métro est assez simple, pour les bus, c’est plus compliqué. Du coup, aller directement à la station de bus la plus proche. Vous y trouverez un panneau constitué d’une carte du quartier avec toutes les stations de bus aux alentours (repérées par des lettres) et une liste qui indique toutes les destinations possibles et les bus correspondant.

Par exemple, si vous voulez aller à Camden Town, vous cherchez dans la liste Camden Town, à coté se situent les numéros du ou des bus qui y marquent l’arrêt puis les lettres des stations à proximité où vous pourrez prendre ce bus.

– Londres est une ville chère, si votre budget est limité, sachez que les supermarchés Tesco font des happy hours sur leurs sandwichs et leurs salades du jour. Ils les vendent à moitié prix à partir de 17h. De même au Camden Market, les traiteurs font des prix sur leurs plats à partir de 16h-16h30. N’hésitez pas à négocier.

CdC

– Se balader à Little Venice

– Prendre un verre au pavillon d’été de la Serpentine Gallery

– Faire un tour de bateau sur la Tamise

FF

Les soirées commencent tôt ! On est au pub dès 17h et on termine aussi tôt, les bars ferment à minuit !

JOUR 1 ///

On commence la journée par une promenade au Saint James’s Park. Pour cela vous pouvez descendre à la station de métro du même nom sur la ligne district (verte) ou à Victoria sur la Circle line (jaune).

Ce petit parc londonien (23 hectares quand même) est très élégant avec son lac et ses allées joliment fleuries, et représente une parfaite introduction du palais de Buckingham et de la célèbre relève de la garde. Cette cérémonie consiste comme son nom l’indique à remplacer un contingent en faction par un autre. Il est indispensable d’assister à cette cérémonie, qui constitue une des images les plus répandues de l’Angleterre.

La relève de la garde a lieu tous les jours à 11h30 d’avril à juillet et tous les deux jours le reste de l’année. Pour connaitre les jours exacts, il faut se reporter au site internet de l’armée britannique.

Cette cérémonie attire de nombreux touristes, il s’agit donc de se positionner. Pour cela, 2 stratégies:

1. Etre à 11h devant le Saint James’s Palace, rue Malborough. C’est ici que la nouvelle garde est inspectée pour ensuite se diriger vers Buckingham Palace. Vous pouvez ainsi suivre la fanfare en remontant l’allée mais rien ne dit que vous trouverez une bonne place à votre arrivée.

2. Vous positionner à 11h directement devant Buckingham Palace pour profiter pleinement de la relève de la garde. Vous pourrez ensuite suivre l’ancienne garde retourner au Saint James’s Palace, à la fin de la cérémonie. Celle-ci dure une quarantaine de minutes. Si vous avez la chance d’être à Londres en août ou septembre, l’aile ouest du palais s’ouvre au public. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

londres_photo_itineraire_1

Après cette overdose de testostérone, dirigez-vous vers Westminster Abbey par la Birdcage Walk. A Londres, contrairement à nos habitudes françaises, les églises sont payantes et les musées gratuits. Westminster Abbey ne fait pas exception avec son entrée à 18 livres. Le bon plan est d’y aller pendant la messe, c’est alors gratuit !

Cet édifice est réputé car il s’agit du lieu de couronnement et de sépultures d’une grande partie de la monarchie anglaise. C’est ici aussi que se déroule les mariages princiers comme celui du Prince William et de sa dulcinée Kate Middleton.

londres_photo_itineraire_westminster

Juste à côté de l’Abbaye se situe le palais de Westminster qui abrite le Parlement. Il est reconnaissable à son architecture en dentelle et surtout au célèbre Big Ben.

Ce monument symbolise à lui seul tout Londres, c’est un peu la Tour Eiffel anglaise.

De l’autre côté de la Tamise, vous pouvez voir London Eye, cette gigantesque grande roue qui surplombe le fleuve.

 

 

londres_photo_itineraire_2

Ce n’est pas tout mais c’est qu’il fait faim…

londres_photo_itineraire_marche_2

Pour l’occasion, je vous emmène dans un de mes endroits préférés de Londres, le Borough Market, grande halle où se côtoient marchands de légumes, bouchers et poissonniers. Les produits sont souvent d’origine biologique. Vous êtes sûr d’y trouver votre bonheur !!

Il se situe sous le pont de Londres. En métro, descendez tout simplement à la station London Bridge, située sur les lignes Jubilee (grise) et Nothern (noire).

Mais je vous conseille d’y aller en bateau ! La ville a mis en place des bus nautiques que l’on peut prendre tout le long de la Tamise. Vous pouvez utiliser votre Oyster card pour payer pour un prix d’environ 6 ou 7 livres. La station portuaire se situe au niveau de la London Eye. Vous devrez ensuite descendre à l’arrêt London Bridge City.

Après avoir étanché votre faim et votre soif, reprenez les visites touristiques.

Tout d’abord, il est nécessaire de vous rappeler que vous êtes situés près du plus vieux pont de Londres. Le London Bridge date en effet de l’époque romaine, aux alentours de l’an 50. Mais là, vous regardez le pont et vous me dites : « hé cocotte, faudrait pas nous prendre pour des rigolos, les ponts romains n’étaient pas fait en béton armé. » Okay ! Okay ! Je suis dévoilée ! Ce pont date des années 70, mais il existait bien un pont (en bois) datant de l’époque romaine qui franchissait le fleuve au même endroit et qui fut plusieurs fois remplacé. Une autre anecdote, il était souvent décoré de piques sur lesquels étaient plantées les têtes des condamnés à mort… Bonne ambiance !

On traverse donc ce pont, et on bifurque à droite pour se diriger vers la Tour de Londres. On peut voir juste derrière le célèbre Tower Bridge.

londres_photo_itineraire_towerbridge

La Tour de Londres a une sinistre réputation notamment parce qu’elle a servi de prison. Elle a été le théâtre de nombreuses exécutions de personnalités. On pense notamment à Henri VIII qui y a envoyé deux de ses épouses avant de les faire exécuter ou encore à l’emprisonnement de la future reine Elisabeth Ière par sa sœur la reine Marie Ière.

La Tour de Londres est aujourd’hui connue pour abriter les joyaux de la Couronne. Je tiens ici à préciser que la queue est souvent interminable et on ne peut pas vraiment prendre le temps de les admirer, mais ils sont vraiment impressionnants. Je vous conseille d’ailleurs de commencer par là. Vous pouvez ensuite visiter la Tour Blanche, les remparts… N’hésitez pas à prendre un audio guide, et comptez bien 3h de visite !

Si vous avez le temps dans l’après-midi, dirigez-vous vers la station Waterloo. Pour les amateurs de street art, vous découvrirez le Leake street graffiti tunnel, une portion de rue couverte de graffitis (autorisés). Gratuit et assez éphémère vu qu’il y a peu d’espace par rapport au nombre de graffeurs.

londres_photo_itineraire_streetart

Pour la soirée, à ceux qui voudraient délirer, rendez-vous dans un roller disco ! Métro Vauxhall. Un peu (même beaucoup) excentré mais tellement sympa, à 10£.

londres_photo_itineraire_13

 

JOUR 2 ///

londres_photo_itineraire_nottinghill

On commence notre journée par Notting Hill, quartier bourgeois et très résidentiel qui a connu son heure de gloire grâce à Hugh Grant et Julia Roberts à la fin des années 90. Les maisons sont cossues et, dans certaines rues, très colorées. Le plus intéressant reste Portobello Market, un grand marché d’antiquaire, même si aujourd’hui on y trouve de tout. Il se situe sur Portobello Road. On privilégiera le vendredi et la samedi même si le reste de la semaine, un marché de plus petite ampleur existe.

Pour ceux qui souhaiteraient voir The Travel Bookshop, la librairie du personnage de Hugh Grant dans « Coup de foudre à Notting Hill » était située au 13 Blenheim Crescent, une perpendiculaire à Portobello Road. Elle a malheureusement fermé en 2011.

Après le shopping, le déjeuner. S’il fait beau, un pique-nique à Hyde Park (notre prochaine destination) s’impose. Sinon, je vous conseille Books for Cooks, un sympathique petit troquet qui tire le plat du jour d’un livre de cuisine dont le chef tente la recette. Ici pas de choix, un seul plat à la carte !

Ensuite, rendez vous à Hyde Park. Il est le plus grand et le plus symbolique des parcs londoniens. Avec une surface de 250ha, le visiter pourrait prendre toute une après-midi. Concentrez-vous sur Kensington Garden situé à l’ouest de la Serpentine. Vous y verrez notamment le Château de Kensington, ancienne demeure de Lady Di, les jardins italiens et hollandais, le mémorial du Prince Albert et ma préférée, la Serpentine Gallery, une galerie d’art contemporain. En été, la galerie invite un architecte ou un scénographe à réaliser un pavillon éphémère.

Outre les jardins de Kensington, le Speaker’s Corner est un lieu intéressant à voir dans lequel tout un chacun peut prendre la parole librement et incarner le rôle d’un orateur. Il est situé au nord-est du parc, vers Marble Arch.

Après s’être un peu restauré, je vous propose 3 CHOIX D’ITINÉRAIRES POUR LA FIN D’APRÈS-MIDI :

1. Pour les fans de Sherlock Holmes, direction BAKER STREET.

Juste à la sortie du métro au numéro 221 (oui comme dans les romans), se situe un musée dédié au célèbre détective reconstituant ses appartements tels que décrits dans les livres. Vous reprendrez ensuite le métro vers Camden Town.

2. Pour ceux qui ont encore envie de se promener, dirigez-vous vers les stations WARWICK AV ou PADDINGTON.

Vous rejoindrez ensuite le canal, encore appelé Little Venice. En remontant le canal, vous atteindrez Camden Town. C’est personnellement une de mes balades préférées, que je vous conseille tout particulièrement, quitte à réduire la visite de Hyde Park. Il faut tout de même compter une petite heure de marche.

3. Pour ceux qui n’ont plus envie de marcher, aller directement à la station de CAMDEN TOWN.

londres_photo_itineraire_3Vous allez comprendre tout de suite que vous êtes arrivés à Camden Town.

Avec son identité bien affirmée et ses façades colorées, c’est le quartier historique des cultures alternatives. Ici, les boutiques punks côtoient les bars gothiques.

A Camden Market et sur Chalk Farm Road, le shopping y est particulièrement intéressant et original. On y trouve aussi de nombreux traiteurs proposant différentes cuisines du monde et qui vendent des plats à des prix tout à fait raisonnables.

Le quartier est aussi connu pour ses nombreuses salles de concert ! N’hésitez pas à regarder les affiches dans les rues ou les programmations des bars, vous trouverez parfois de petites pépites.

Si vous voulez continuer en dansant jusqu’au bout de la nuit, vous pouvez tenter le Koko, un ancien théâtre rococo transformé en dancefloor ou encore le Egg London et son immense Beer Garden.

Pour les fêtards qui ne se contenteraient d’une soirée s’arrêtant à minuit, il y a la Fabrique qui est ouverte jusqu’à 6h du matin, avec du son électro (attention les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur donc il faut être discret au cas où) .

 

JOUR 3 ///

On ne peut pas venir à Londres sans visiter l’un de ses superbes musées.

En cette matinée, je vous propose de vous rendre dans l’un de mes trois musées préférés.

Ils sont d’ailleurs tous gratuits (tout du moins les collections permanentes)!

londres_photo_itineraire_9

AU CHOIX :

1. LA NATIONAL GALLERY

Direction Trafalgar Square où on peut imaginer la femme aux oiseaux de Mary Poppins donner du pains aux pigeons ! Ici ce n’est pas cela qui manque. Les enfants (et les plus grands) s’amuseront à grimper sur les lions qui entourent la colonne Nelson (non ce n’est pas Napoléon mais l’amiral Horatio Nelson qui remporta la bataille de Trafalgar, bien qu’il y perdit la vie). Cette place se situe juste devant la National Gallery ! Un des plus grands musées de Londres qui propose une collection datant de 1250 à 1900. A mon avis, le clou du spectacle reste les peintures de Turner qui sont superbes!

2. LA TATE BRITAIN

Premier musée de ce qui constituait la Tate Gallery, composée en grande partie des œuvres collectées par Sir Henry Tate, un riche commerçant, passionné d’art qui céda l’ensemble de ses peintures à la Nation. La Tate Britain abrite une collection d’art britannique. On y retrouve des Bacon, des John Everette Millais ou encore des William Blake.

3. LA TATE MODERN

Direction la Tate Modern, l’autre musée de la Tate Gallery ! Situé en face du Millenium Bridge, le bâtiment ne passe pas inaperçu. Construite dans une ancienne centrale électrique, son architecture monumentale est mise en valeur dès l’entrée, constituée d’un gigantesque hall qui ouvre le bâtiment jusqu’à son sommet. Le musée propose des œuvres modernes et contemporaines, organisées par thématique, plutôt que de manière chronologique. Leur abondance oblige malheureusement à faire des choix. Des visites guidées gratuites sont organisées tous les jours à 11h, 12h, 14h et 15h.

Si vous êtes particulièrement féru d’art et que vous souhaitez combiner les deux musées formant la Tate Gallery, des bateaux relient la Tate Britain et la Tate Modern !

Pour le déjeuner, direction Chinatown !

Si vous avez choisi la National Gallery c’est juste à côté, pas besoin de prendre les transports. Vous pouvez vous rendre au Jen Café, remarquable par sa devanture verte sur Newport Place. On y mangera surtout les délicieux raviolis faits mains, qu’on choisit à la vapeur ou grillé. Un vrai régal !

ENSUITE ET ENCORE AU CHOIX :

OPTION 1

Dirigez-vous vers Picadilly Circus, bien connu pour ses écrans géants. On remontera Regent’s Street jusqu’à Oxford Circus et Oxford Street pour une après-midi shopping ! C’est ici que vous trouverez votre bonheur avec des enseignes telles que Topshop, Miss Selfridges, French Connection ou encore Primark.

londres_photo_itineraire_8

londres_photo_itineraire_4

OPTION 2

Pour ceux qui n’aiment pas le shopping rendez-vous à Covent Garden.

Baladez vous dans les rues Earlham Street jusqu’à la place où se situe le Cambridge Theatre qui a produit certaines des plus importantes comédies musicales, dans celles de Monmouth Street et Neal Street avec ses magasins colorés et ses immeubles en briques, et ne manquez pas Neal’s Yard, arrière-cour aux murs de toutes les couleurs.

Il s’agit là d’un petit bijou bien caché au cÅ“ur de ce quartier. On y accède par Monmouth Street ou par Short Gardens.

C’est assez confidentiel donc ouvrez l’œil.

Pour vous restaurer, 2 endroits valent la peine de faire la queue :

le World food Café qui sert une nourriture saine et délicieuse et Homeslice pizza qui propose des pizzas dont les garnitures se choisissent au ¼. Vous pouvez ainsi avoir un quart de pizza marguerita, un quart de reine et une demie de peperonni. Ces deux restaurants se remarquent par la fraicheur de leurs produits.

Si vous souhaitez continuer votre soirée, direction le nord de Soho. Les bars y foisonnent et les rues sont très animées.

A vous de faire votre choix pour cette dernière soirée dans la capitale anglaise !

MERCI À VIOLAINE POUR TOUS SES CONSEILS ET ASTUCES SUPPLÉMENTAIRES !!


EDEN => 3 MOIS LÀ-BAS
Europe

Florence en 3 jours

 

ARNO & FLORENCE

Là est né le syndrome de Stendhal… et oui, Florence ne vous laissera pas indifférente. Ville Musée, elle est un enchantement pour tous et idéale pour nous faire oublier les soucis du quotidien… J’ai adoré cette ville, petite et pleine de charme.

BaS

– Florence est une petite ville, on peut donc tout faire à pied.

– Il n’y a pas beaucoup de supermarchés dans le centre ville.

CdC

– Tout Florence est un coup de cÅ“ur !

– Se reposer Piazzale Michelangelo et admirer la vue sur Florence.

FF

РPrendre un bus qui vous emm̬ne faire le tour des vignes avoisinantes.

JOUR 1 ///

Vous pouvez commencer votre promenade en allant vers le Dôme, Piazza del Duomo, qui abrite Santa Maria del Fiore, le Campanile et le Battistero.

Baladez-vous autour du dôme, entrez dans la Cathédrale, puis en sortant, montez au sommet du Campanile, la vue est superbe !

photo_itineraire_florence_1

Allez, ensuite, dans le Battistero.

Avant le déjeuner, je vous propose d’aller faire le tour de la Piazza della Signoria sur laquelle se trouve le Palazzo Vecchio. Cette place est magnifique et regroupe la copie des plus importantes sculptures italiennes.

photo_itineraire_florence_2

Vous pouvez aller déjeuner dans un des restaurants se trouvant dans les ruelles entre la via dei Neri et les quais de l’Arno, Lungarno Generale Diaz.

Après cette petite pause, allez visiter l’intérieur du Palazzo Vecchio. Sur la façade extérieure, trouvez l’une des gravures les plus anciennes, un graffiti vieux de plusieurs siècles…

photo_itineraire_florence_3

Après la visite, traversez l’Arno grâce au Ponte Vecchio pour vous rendre à la Piazzale Michangelo.

Vous aurez une vue imprenable sur Florence.

N’oubliez pas de visiter l’église San Miniato al Monte. Cette église est magnifique, ma préférée de Florence.

Elle est en bois et a un charme fou.

photo_itineraire_florence_4

JOUR 2 ///

photo_itineraire_florence_5Je vous propose de vous rendre à la Basilique Santa Croce.

Cette basilique est magnifique. Elle regroupe les tombeaux des grands noms italiens tels que Michelangelo, Rossini ou Machiavel…

Ne ratez pas le cloitre, il est superbe !

En sortant de cette basilique, rendez vous au marché Mercato Sant’ Ambroglio, il y a à l’intérieur des petits restaurants très bons et vraiment bon marché. Mes parents y ont fait leur cantine pendant leur week-end à Florence.

Avant cela, vous pourrez vous mettre en appétit en regardant les étals…

Après ce déjeuner bien mérité, reprenez le chemin vers le Dôme pour vous rendre à la Basilique San Lorenzo. Vous pourrez également visiter la Chapelle des Medicis.

Si vous avez le temps, allez jusqu’à la Galleria dell’Accademia pour admirer le David de Michelangelo.

Il est magnifique.

 

JOUR 3 ///
OPTION 1 

Visitez les Offices.photo_itineraire_florence_6

Lorsque j’y suis allée, je suis arrivée à 7h30 du matin, c’était en février et il n’y avait personne… En revanche, ma sœur a fait la même chose en plein été et là, c’était blindé !

Prévoyez la matinée pour admirer les splendeurs de la Renaissance italienne.

Afin d’éviter de faire la queue, vous pouvez naturellement réserver les billets sur Internet.

 

En sortant, vous pouvez déjeuner vers la via dei Neri. Il y a pleins de bars et de trattoria. Je suis personnellement allée à La Prosciutteria, ils ont du vin au verre et des assiettes de charcuterie et de fromage. C’est très bon et le cadre est très sympa.

Dans l’après-midi, traversez l’Arno par le Ponte Vecchio et allez flâner dans les jardins du Palazzo Pitti.

OPTION 2 

photo_itineraire_florence_7Si vous n’avez pas envie de visiter les Offices!

Rendez vous au Palazzo Pitti, traversez le Ponte Vecchio et baladez vous dans les petites ruelles jusqu’au palais.

Dans ce quartier, je n’ai pas d’endroits particuliers à vous recommander pour le déjeuner mais vous trouverez forcément votre bonheur dans les ruelles attenantes.

Dans l’après-midi, retournez sur l’autre rive et baladez-vous en allant vers la Piazza della Repubblica, il y a pleins de boutiques.

 

Vous pouvez même aller jusqu’à la Basilique Santa Maria Novella, à côté de la gare.

Et oui, maintenant c’est fini, il faut retourner à l’hôtel ou dans son appartement et préparer les valises.

 

Liens_U

Les trains :

– italo.it
– trenitalia.it

Les connexions entre les aéroports et le centre ville :

– firenze-online.com
– aeroporto.firenze.it

 

DIANA => 3 FOIS LÀ-BAS