Conseils

Interview – Voyager seule quand on est une fille c’est possible !

partirseulfille

Rencontre avec Eden, une globe trotteuse partie seule 6 mois en Asie, elle nous raconte son expérience:

1. Pourquoi es-tu partie 6 mois ? Pourquoi l’Asie ?

J’ai toujours eu envie de partir pour un long voyage. Mais c’est le genre de projet qu’il est facile de reporter. J’occupais un poste dans une entreprise qui ne me plaisait pas, et je me suis dis que c’était le bon moment. J’ai donc décidé d’y rester un peu plus longtemps pour mettre de l’argent de coté et de partir quelques mois après. Pour l’Asie, là encore, j’ai toujours eu envie de visiter la région où je n’étais jamais allée. C’est une région sûre et facile pour un premier voyage en solo. D’ailleurs, parmi les nombreuses personnes rencontrées, l’Asie du Sud-Est est souvent un premier voyage. 

conseil_partir_seule_1bis

 

2. Est-ce qu’être une fille t’a freinée dans ta décision de partir seule ?

Etre une fille ne m’a pas freiné dans ma démarche. Ma décision était prise et j’allais partir. Mais le fait d’être une fille doit tout de même être prise en considération pour choisir les pays dans lesquels on voyage. Un des gros avantages de l’Asie du Sud-Est est que c’est particulièrement sûr. On rencontre énormément d’autres backpackers dont une grande partie est constituée de filles voyageant solo. Personnellement je ne me suis jamais sentie en danger. Respectez les cultures et les religions. Et ça vaut pour les filles comme pour les garçons. Vous ne rentrerez jamais dans un temple si vous avez un short par exemple.

 

3. Comment rassurer toutes les filles qui aimeraient partir ?

conseil_partir_seule_4Les filles, ne vous interdisez pas de faire ce que vous souhaitez faire parce que vous avez peur. Oui il faut être prudente comme partout. Si vous avez des doutes, vous pouvez toujours partir à deux ou plusieurs, et si vous ne trouvez personne dans votre entourage prêt pour l’aventure, il existe de nombreux forums de backpackers pour faciliter les rencontres et voyager ensemble. L’Asie du Sud-Est est aussi une bonne région pour un premier voyage en solo et prendre de l’assurance. Renseignez-vous, lisez les nombreux blogs de voyageuses solos qui vous donnent des conseils et partagent leurs expériences et ressentis, rencontrez d’autres voyageuses et voyageurs, à travers des événements, des associations, sur internet… Mais surtout si vous souhaitez partir, partez.

 

4. Comment t’es tu organisée avant de partir ?

Je n’ai pas beaucoup organisé mon parcours, j’avais une liste sans fin de pays que je souhaitais visiter mais je ne voulais surtout pas me donner de contraintes.

BaSPar contre, plusieurs choses sont indispensables à mon sens :

LA SANTÉ : c’est à dire voir quels vaccins sont nécessaires ou recommandés, vérifier les zones de paludisme…

LA BANQUE : à prendre en considération bien avant le départ car les frais de banque peuvent être un trou dans le budget. Personnellement, j’ai ouvert un nouveau compte dans une autre banque qui proposait un meilleur package voyage et j’ai pris 2 cartes bleues, ce qui s’est révélé une très bonne idée lorsque j’en ai perdue une.

L’ASSURANCE VOYAGE : personnellement j’en ai prise une mais je n’en ai pas eu besoin. Vu le nombre de personnes rencontrées qui ont eu des petits ou gros soucis de santé, je me dis que c’est un investissement que je ne regrette pas, même a posteriori. Les hôpitaux en Asie du Sud-Est sont parfois remarquablement bons, mais vous serez souvent facturés en tant que touristes. A vous de choisir quel risque vous souhaitez prendre.

LES VISAS indispensables à vérifier pour les premiers pays visités. Pour la Thaïlande, c’est facile, vous pouvez rester 30 jours dans le pays sans avoir besoin de visa. Mais, et je parle d’expérience, votre compagnie aérienne peut vous demander une preuve de billet retour ou de billet de continuation. Je suis arrivée à l’aéroport sans l’un ni l’autre, j’ai du prendre un billet pour le Cambodge sur internet en 2min. Même chose quand je suis allée aux Philippines. Bien entendu tout dépend des compagnies, mais c’est à garder en tête, un billet d’avion sera toujours plus cher qu’un bus ou un train. Si vous vous organisez à l’avance, réservez un bus ou train local que vous pourrez même parfois annuler.

 

5. As-tu suivi ce que tu avais prévu ?

Pas du tout. Comme je le disais j’avais une liste sans fin de pays à visiter. C’est simple, je voulais tout faire. Mais on se rend compte rapidement que chacun voyage à son rythme et selon ses envies. Personnellement, j’ai eu tendance à rester bien plus longtemps que prévu dans chaque pays. Du coup il m’a fallu faire des choix. Rester plus longtemps au Vietnam et ne pas faire le Laos, abandonner mon projet d’aller en Mongolie, rester 3 semaines au même endroit pour apprendre à surfer… J’ai rencontré d’autres voyageurs qui voulaient en faire un maximum et qui restait donc un minimum de temps dans chaque lieu. Chacun sa philosophie. On ne se rend pas forcément compte mais voyager longtemps est épuisant. On vit dans notre valise, qu’on fait et défait un nombre incalculable de fois, tout est nouveau, tout est inconnu, il est nécessaire d’être sociable et de poser régulièrement les mêmes questions, d’où viens-tu ? Où vas-tu ? Où es-tu allée ? On dort souvent dans des dortoirs toujours plus bruyants qu’une chambre privée. On est tout simplement loin de nos habitudes et psychologiquement comme physiquement, on fatigue.

conseil_partir_seule_5Alors parfois il m’était nécessaire de prendre une journée de congés de mon voyage où je prenais du temps pour autre chose que les visites et les rencontres, je lisais toute la journée à l’auberge, j’allais au cinéma, je passais toute une journée dans un hamac.

D’autres fois, quand tu aimes un lieu, tu décides de rester plus longtemps, souvent quand tu aimes des gens, tu décides de faire un bout de chemin avec eux. Inversement, tu peux détester et partir au plus vite.

Au final, même si on prévoit bien à l’avance, il faut garder en tête que les autres, voyageurs et locaux comme les lieux peuvent vous donner envie de changer vos plans, garder cette possibilité en tête. Car si on voyage seul(e), c’est aussi pour avoir cette liberté.

 

6. Comment résumerais-tu ton voyage ?

Il est impossible de répondre à cette question. Au final, chaque voyage est personnel. Je pourrai vous raconter la fois où j’ai nagé avec des requins baleines, où j’ai fait du scooter pour la première fois, les voyages en bus sans fin, mais au final ça ne résumerait pas mon voyage. Mon voyage c’est l’ensemble des rencontres que j’ai faites, ce sont les saveurs et les odeurs, c’est la chaleur et l’océan, c’est regardé son compte en banque, avoir la wifi, c’est tomber amoureuse des gens, amoureuse du pays. C’est une expérience unique dont on peut parler, mais qu’il est très difficile à partager entièrement avec ceux qui ne l’ont pas vécu avec toi.

conseil_partir_seule_7 conseil_partir_seule_8

7. Quels pays as-tu visité? Une préférence ?

J’ai pris un aller simple pour Bangkok. Je suis restée un mois en Thaïlande, 18 jours au Cambodge, un mois au Vietnam, 2 semaines en Birmanie, 3 jours à Kuala Lumpur en Malaisie, 1 mois au Philippines, 5 jours à Hong Kong, une semaine à Taiwan, 7 semaines en Indonésie.

Les préférences sont toujours personnelles et bien entendu dépendent des expériences vécues. Pour ma part, ce fut le Vietnam et les Philippines.

conseil_partir_seule_6LE VIETNAM, outre que ce soit un pays magnifique, je l’ai visité à moto. J’ai rencontré deux néo-zélandaises au Cambodge qui venaient de vivre l’expérience. Elle n’avait aucune expérience en moto et avait appris sur le tas. Arrivée à Ho Chi Minh, j’ai pris une moto sur un coup de tête, j’avais appris à faire du scooter en Thaïlande un mois à peine auparavant. Le backpacker qui me l’a vendu m’a montré en 15 min comment s’en servir en plein trafic, pas la situation idéale. Mais ce fut la meilleure décision de tout mon voyage. J’ai rencontré d’autres bikers avec qui faire le trajet jusqu’à Hanoi où je l’ai revendu. L’expérience a été incroyable.

LES PHILIPPINES est un pays encore peu touristique car constitué de plusieurs milliers d’îles. Les paysages et les ambiances sont complètement différentes selon où vous allez. J’y suis restée un mois et je n’ai vu qu’une toute petite partie du pays. Les paysages sont superbes, et on y trouve à mon avis les plus belles plages d’Asie du Sud-Est. On peut facilement rencontreré des locaux car ils parlent en majorité anglais, alors qu’il était très frustrant de ne pas pouvoir toujours communiquer dans les autres pays. C’est aussi le pays où j’ai découvert la plongée et le surf.
conseil_partir_seule_2

 

8. Ta plus belle expérience ?

conseil_partir_seule_3

 

 

Difficile d’en choisir une. Mais je dirai le Vietnam à moto. Le trajet entre Dalat et Na Trang, dans les montagnes au milieu des nuages reste un de mes plus beaux souvenirs.

 

 

 

9. Ta plus grosse galère ?

J’ai eu beaucoup de chance, je n’ai eu aucun problème de santé.

Ma plus grosse galère, qui finalement n’en a pas été une, a été d’oublier une de mes cartes bleues dans un distributeur. Il a fallu annuler la carte. Heureusement j’en avais une autre, mais la banque avait une fâcheuse tendance à bloquer la carte dès que je retirais de l’argent, pour suspicion de fraude. En soi ce n’est pas bien grave mais c’est très énervant de devoir appeler régulièrement à l’autre bout du monde pour qu’on débloque notre carte, vérifier qu’on ne la bloquera pas à nouveau, réexpliquer à nouveau qu’on est en voyage et quel pays on visite. Heureusement c’est arrivé lors du dernier mois donc là encore j’ai eu de la chance.

 

10. Combien t’as couté ton voyage? T’es tu aidé d’applications pour gérer ton budget ?

Mon voyage m’a couté entre 8000 et 9000euros. Tout compris pour 6 mois de voyage. Certains trouveront que c’est cher, d’autres que non. Tout dépend de la manière dont vous voyagez. Personnellement je n’avais aucun souci pour aller dans une auberge vraiment pas cher et j’adorais manger dans les bouiboui de rue. Par contre je ne me refusais rien en tant qu’expériences, que ce soit trois semaines de surf, que ce soit mes licences de plongée, que ce soit des treks de trois jours. Peu importe, si je souhaitais le faire, je le faisais. Ce qui peu aussi revenir très cher, c’est le transport. Si l’on souhaite voyager vite, on va privilégier l’avion plutôt que le bus ou le train et plus on visite de pays, plus on aura de chance d’avoir à prendre l’avion.

Au début, j’ai téléchargé une application que j’ai vite abandonné. Rentrer toutes les dépenses étaient non seulement fastidieux mais déprimant. Il est en effet difficile de pouvoir profiter de son voyage à travers ses dépenses. J’ai préféré regarder mes comptes régulièrement plutôt que d’avoir à tout noter. Mais si on a un budget très serré, ça peut être vraiment utile.

 

11. Avec quoi es-tu partie dans ta valise ?

Beaucoup trop de choses, et pourtant mon sac à dos ne faisait que 11kg en partant. Tout dépend de la manière dont vous voyagez. Par exemple je n’ai pas fait de camping, donc pas besoin de duvet ou de tente. Et même si vous le prévoyez, vous pouvez souvent louer du matériel sur place, ce qui est beaucoup plus intéressant que de transporter tout son bardas pour les 2/3 jours de camping. J’avais amené de quoi faire mon linge (lessive, corde, pince à linge) alors qu’au final de nombreuses auberges ont un service de pressing, ou alors vous les trouvez en ville pour 3euros à peine. Il faut penser pratique. Les choses indispensables à mon sens sont les sous-vêtements (on n’en a jamais assez), de bonnes chaussures et une bonne trousse à pharmacie (désinfectant, pansement, et anti-diahérique), un jeu de carte et pour les filles, des tampons (difficile à trouver). Au final, on trouve de tout et pour pas cher sur place, même les médicaments.

EDEN => 6 MOIS LÀ-BAS
Conseils

Quand voyage et économie font bon ménage !

voyagerpascher
Quand voyage et économie font bon ménage !

Depuis quelques années, avec l’émergence d’une société collaborative, il est possible de partir en vacances à travers le monde entier sans se ruiner !

Les valeurs humaines sont de plus en plus vendeuses et nombreuses sont les start-up basés sur le tourisme collaboratif à voir le jour. Cette multitude d’initiatives économique qui se base sur l’entraide, le partage nous font voyager, découvrir le monde d’une manière différente.

Voici un condensé de bons plans collaboratifs pour organiser son voyage de A à Z le plus économiquement possible :

 

1. On organise son déplacement

Qu’on parte en France ou à l’étranger, il est essentiel de regarder les bons plans pour se déplacer rapidement et au meilleur prix.

Premièrement, si vous êtes adeptes du principe « le temps c’est de l’argent », ne cherchez plus et réservez vos vacances via SIMPKI. Cette start-up vous trouve les meilleures opportunités Hébergement + Transport issues de l’offre collaborative, à partir de votre budget et dans un temps record.

Si non, les start-up suivantes vous propose divers moyens de déplacement :

  • voyagerpascher_1Blablacar et son célèbre service de covoiturage
  • Drivy  ou bien Deways: ces start-up proposent de la location de voiture entre particuliers. Un moyen de louer une voiture moins chère.
  • Cojetage : propose de rentabiliser les vols de jets privés vides, en vendant les places à de prix très abordables (à partir de 150€, vous pourrez vous sentir telle une star !).
  • Option-Way : permet de payer son billet d’avion au meilleur prix en profitant des fluctuations de tarifs. (réduction pouvant atteindre jusqu’à 30%)

 

2. On se loge

Airbnb est certes un des pionniers sur ce secteur, de nombreuses solutions de logements entre particuliers plus originales ont vu le jour et moins couteuses.

  • voyagerpascher_2Helpx / Hostelp : ces start-up offre la possibilité de se voir offrir le gîte et le couvert en échange de coup de main dans un ferme, une auberge de jeunesse,… Les rencontres et le partage sans lien financier sont les valeurs mises en avant.
  • Couchsurfing: Logez gratis ou pas cher chez l’habitant. Les petits séjours sont privilégiés.
  • Gamping: Exit le camping, cette plateforme vous permet de louer le jardin, le terrain d’un particulier afin d’y planter votre tente.
  • Guest to Guest : Echangez votre maison ou votre appartement pour les vacances et le tout gratuitement.
  • GoCambio: Apprenez le français à un brésilien, à un irlandais, etc et logez gratuitement chez eux.

Et sachez que si vous êtes adeptes du surf, du vélo, des logements vous sont spécialement dédies :

  • Warm showers : propose du couchsurfing entre cyclistes, à travers le monde. Idéal pour voyager pas cher et rencontrer d’autres passionnés.
  • Swap And Surf : service dédié aux surfeursfacilitant l’échange et/ou la location d’hébergements partout autour du globe.

 

3. On mange

voyagerpascher_3

 

 

  • Voulez-vous diner : réseau de social dining, qui propose l’organisation et la réservation de dîners chez un local, autour du monde. Une vraie expérience culinaire sociale et locale, et peut s’avérer moins couteuses que les restaurants.

Les sites VizEat et Cookening sont dans le même esprit.

 

 

 

4. On visite et on se divertit

Maintenant, c’est le moment de se distraire, de vivre des expériences uniques et enrichissantes mais avec toujours le même objectif : Économie !

  • voyagerpascher_4Guide Like You : Visitez des villes de façon authentique avec des guides locaux. Rien de mieux pour découvrir les faces cachées de certaines destinations !
  • Splinlister : Louer un vélo, une planche de surf, etc à un particulier.
  • Boaterfly: Evitez les prix élevés des entreprises nautiques et partez naviguer en mer en louant un bateau à un particulier

 

Les start-up Samboat et Click & Boat naviguent sur le même service.

  • TripnCo ou le co-voiturage des activités ! La start-up met en lien les gens qui partagent les mêmes envies d’activités pour réduire les coûts (que ce soit pour une activité sportive, pour un restaurant, pour faire la fête,…).

 

5. On économise encore et encore

Car il n’y a pas de petites économies, voici 3 start-up qui nous font faire des économies en dehors du transport, du logement et des activités.

  • voyagerpascher_5Weeleo: échangez vos devises gratuitement entre particuliers et ainsi affranchissez-vous des frais des bureaux de change.
  • Worldcraze : Gagnez de l’argent grâce à vos voyages! Cette plateforme met en relation des voyageurs avec des acheteurs qui souhaitent acheter des produits qui ne se trouvent pas dans leur pays.
  • Kwaala : Louez votre matériel de voyage auprès de particuliers. Que vous ayez besoin d’une tente, d’un sac à dos, ou même d’un guide de voyage : vous trouverez tout sur leur site internet et à prix réduits !

 

Bon voyage !
ELISE => TWITTER
Europe

Bruxelles en 3 jours

bruxelles
BRUXELLES, C’EST TROP CHOU

On connaît principalement Bruxelles grâce à l’Europe, au Manneken-Pis, aux frites, aux chocolats, aux bières, aux bandes-dessinées et à Jacques Brel …. Au confluent de cultures diverses et porteuse d’un incroyable dynamisme, Bruxelles est ville très agréable.

Capitale à taille humaine, c’est une destination parfaite quand on a envie de faire un petit break. J’ai adoré y flâner, me balader dans ses ruelles, ses rues piétonnes et ses places.

BaS

– Le centre ville est assez concentré. Tout peut se faire à pied. Sinon, il existe des bons de 10 tickets de métro.

РLes h̫tels font r̩guli̬rement des offres int̩ressantes les week-ends.

CdC

РBoire une bonne bi̬re en terrasse

РSe balader dans les ruelles pi̩tonnes

– Manger des frites et des chocolats

 

JOUR 1 ///

Je suis arrivée en début d’après-midi à Bruxelles et j’ai commencé par visiter la Cathédrale Sainte-Gudule. De style gothique, elle est magnifique. Ses vitraux et sa chaire centrale sont sublimes. Elle vaut le détour.

photo_itineraire_bruxelles_1

De là, traversez la place Sainte-Gudule pour prendre la Rue d’Arenberg. Sur la gauche, traversez les Galeries du Roi et de la Reine, galeries chics qui regorgent des meilleurs chocolatiers.

photo_itineraire_bruxelles_2

Au bout, vous rejoindrez la Place de l’Agora. Cette place piétonne de style flamand compte nombre de bars et de terrasses.

En vous baladant, vous remarquerez surement les doubles noms de certaines rues, en référence à des bandes-dessinées célèbres….

En sortant des galeries et en prenant la rue de la Colline, vous tomberez enfin sur la fameuse Grand Place de Bruxelles.

Elle est immanquable !! Toutes les façades sont magnifiques.

Sous les arcades, à côté de l’hôtel de ville se trouve l’office du Tourisme. Vous trouverez des plans de la ville et des circuits à faire, notamment ceux des affiches de BD et de l’architecture Art Nouveau. Attention, ces plans sont payants !

photo_itineraire_bruxelles_3

Prenez ensuite la rue Buls, puis celle de l’Etuve pour tomber nez-à-nez avec le Manneken-Pis. Il est tout petit mais tellement emblématique !

Il est revêtu d’un habit différent chaque jour, et même parfois plusieurs fois par jour.

photo_itineraire_bruxelles_4

Après cette grande balade, rien de mieux qu’une pause pour déguster l’une des merveilleuses bières que propose la Belgique. Même moi qui n’aime pas tellement la bière y ai trouvé mon bonheur.

Nous ne pouvons que vous conseiller, juste à côté du Manneken-Pis, le Poechenellekelder, brasserie typique aux centaines de bières, à consommer avec modération bien sûr !

Nous avons tellement aimé cet endroit que nous y sommes allés tous les jours…..

photo_itineraire_bruxelles_5

Après cette petite pause, reprenez la rue du Chêne, ouvrez les yeux, des fresques reproduisant des BD, connues ou moins connues, vous entourent, puis rejoignez la place Saint Jean.

Pour diner, nous sommes allés vers la Bourse, dans une sorte de fastfood de la friture, pour gouter aux célèbres frites !!

photo_itineraire_bruxelles_6

 

JOUR 2 ///

photo_itineraire_bruxelles_7Rendez vous à la sortie du métro Parc pour rejoindre le Palais Royal et ensuite déambuler sur le Mont des Arts, autour duquel sont concentrés de nombreux musées bruxellois. Au bout, se trouve la Place de l’Albertine.

Nous avons visité le Musée Magritte. Bon, c’est du Magritte, c’est particulier, on aime… ou pas !

Ensuite, retournez vers la Grand Place pour commencer l’itinéraire des fresques de BD. Elles sont partout en centre ville !

Par exemple, rue du Charbon, rue du Marché, rue du Bon Secours, rue Philippe, rue des Bogards, rue du Chêne, rue de l’Etuve…. J’avais acheté le plan pour me permettre de m’orienter. J’en ai fait la plupart et je conseille ce moyen très ludique de découvrir la ville, notamment son centre-ville mais également des zones moins touristiques.

photo_itineraire_bruxelles_8
photo_itineraire_bruxelles_9Sur le chemin, vous trouverez un petit restaurant qui propose des spécialités bruxelloises à des prix très raisonnables, rue du Bon Secours : « C’est bon, c’est belge ».

Laissez-vous convaincre par la carbonade, les boulettes à la liégeoise ou encore le stoemp.

La suite de cette balade vous amènera vers la Halle Saint-Géry. Ce quartier regorge de bars et terrasses. Les halles ont été réaménagées en brasserie, ambiance lounge et détente. Remontez vers la Place Sainte-Catherine et sa Cathédrale puis, le Théâtre de la Monnaie.

photo_itineraire_bruxelles_10

 

JOUR 3 ///

Cette journée est consacrée à la partie sud du centre ville, le quartier des Marolles et le Palais de Justice.

Commencez par la place du jeu de Balle, marché aux puces où Tintin aurait acheté sa fameuse licorne. Il y a de tout, mais surtout de la vaisselle et autres bricoles.

photo_itineraire_bruxelles_11
photo_itineraire_bruxelles_12Dans ce quartier, vous trouverez également des immeubles de style Art Nouveau, notamment rue Blaes.

Sachez que le quartier est assez bohème. Il regorge d’antiquaires et de boutiques rétro.

Rue de l’Epée, prenez l’ascenseur pour rejoindre le Palais de Justice. Il est immense !! Ensuite, empruntez la rue de la Régence pour aller au petit Sablon.

Ce jardin est très beau et très apaisant.

En face, se trouve Notre Dame du Grand Sablon, la Cathédrale est magnifique.

Longez la place puis la rue Rollebeeck pour finir à Notre Dame de la Chapelle et dégustez de nouveau les fameuses frites belges, dans la baraque à frites qui se trouve sur la place.

Ça y est cette escapade est finie…

Liens_U

http://www.bruxelles.be/

DIANA => 1 FOIS LÀ-BAS
Top 10

5 bonnes raisons de tester la semaine sainte

Semaine_sainte

Depuis ma naissance, je vais tous les ans en Espagne. J’ai visité beaucoup de régions, assisté à des mariages, participé à des fêtes populaires. Mais, il me manquait « la semaine sainte ». Tout le monde me disait que je ne comprendrais pas vraiment ce qu’étaient les traditions espagnoles si je n’assistais pas aux célébrations qui avaient lieu pendant cette semaine… Chose faite, et j’ai adoré !

Même si vous n’êtes pas croyant, que vous n’avez pas d’affinités particulières avec le petit Jésus, la vierge Marie, les processions religieuses et les costumes qui ressemblent à s’y méprendre à ceux du Ku Klux Klan, vous allez vivre un moment inoubliable.

C’est parti !

1. MÉLANGER SOLEIL ET TRADITION

La Semaine Sainte est la semaine précédant Pâques.

Elle commence le dimanche des Rameaux (en général, fin mars/début avril) et se finit le Dimanche de résurrection (la veille du lundi de Pâques). Sachez que le lundi de Pâques n’est pas férié en Espagne, sauf pour quelques communautés autonomes.

C’est la période idéale pour profiter du beau temps et découvrir une fête traditionnelle espagnole.

 

 2. DÉCOUVRIR LES FÊTES ESPAGNOLES AUTREMENT

Que connaît-on des fêtes espagnoles ? Le premier mot qui vient à l’esprit est celui de « Feria ». Il y en a une par an, dans chaque ville. Certaines célèbrent aussi le carnaval. La Semaine Sainte vous permettra de découvrir un autre type de fête alliant culture, histoire, tradition et fiesta.

 

3. OBSERVER LES PARTICULARITÉS RÉGIONALES DE L’ESPAGNE

Elle se célèbre dans toutes les villes d’Espagne, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.

Il existe cependant des petites particularités. Dans le Nord, les processions sont assez austères, sérieuses et très respectueuses des rites.

En revanche, dans le Sud, et surtout à Malaga, elles sont plus festives, et les spectateurs n’hésitent pas, par exemple, à interpeler les cortèges.

Les rues se parent de décorations spécifiques.

Dans tous les cas, tenue correcte recommandée.

 

4. PARTAGER UNE FERVEUR NATIONALE

La Semaine Sainte est destinée à commémorer la Passion du Christ.

Lors de la Semaine Sainte, des processions célèbrent, tous les jours, la dernière semaine de Jésus, de son arrivée à Jérusalem à son dernier dîner et enfin, à sa résurrection et cela, de façon chronologique.

photo_itineraire_semainesainte_4

En effet, chaque jour il y a plusieurs processions menées par des « cofrades », des personnes qui appartiennent aux confréries religieuses.

Chaque procession est composée d’un cortège de deux chars, l’un représentant une scène de l’histoire de Jésus et l’autre la vierge Marie. Elles partent toutes de leur église de rattachement.

photo_itineraire_semainesainte_1

Tout d’abord, vous entendez les tambours et trompettes qui annoncent la sortie du cortège, puis après l’ouverture des portes, l’emblème apparaît, porté en haut d’un mat. Par la suite, il y a des marcheurs avec de grands, très grands cierges et enfin, les chars. Ce cérémonial est le même pour celui du Christ et celui de la Vierge.

Le cortège suit un parcours prédéterminé. Il est assez lent, alors attendez-le en buvant une
photo_itineraire_semainesainte_2petite bière (si vous êtes à Malaga, je ne sais pas si c’est très bien vu dans les autres villes…).

Cette marche vous permettra surtout d’admirer les somptueuses décorations des chars et les ornements des statues (tissus, capes, bijoux, perles….). Vous serez surpris par la force des porteurs. Ajoutez à ce spectacle, le son des cors et des tambours qui accompagnent le pas des pèlerins.

Sensation, impression et émotion garanties !

 

 

5. VIVRE AU RYTHME DES PROCESSIONS : LES TOPS DE MALAGA

Je ne peux vous conseiller que les processions de Malaga. Cette escapade dans la ville de Picasso vous permettra d’allier culture, soleil et plage.

Sachez qu’à Malaga, il y a entre 6 et 7 processions par jour. Alors, évidemment, on ne peut pas toutes les faire.

Avant d’attaquer cette semaine marathon, n’oubliez pas de vous rendre à l’office du Tourisme pour récupérer un petit guide qui vous donnera les horaires et lieus exacts des sorties, passages et arrivées des processions.

Il y a des processions à ne manquer sous aucun prétexte, avec des moments à ne pas rater.

– Le dimanche des Rameaux, vous verrez surement Antonio Banderas porter l’un des trônes.

– Le lundi est une grosse journée : vers 16h, il y a la procession de los Gitanos, puis à 18h30, celle des Estudiantes. Il faut voir la sortie des chars de ces deux processions.photo_itineraire_semainesainte_3

 

Pour clore cette journée, il faudra attendre vers 21h, sur le pont Aurora, pour voir apparaitre, « el Cautivo », l’une des processions phares de Malaga.
photo_itineraire_semainesainte_5– Le Mardi, il y a el Rocio, « la novia de Malaga », la fiancée de Malaga.

– Le Mercredi est aussi une grosse journée. Assistez à la sortie de « Fusinadas », rendez vous ensuite sur les marches au croisement de la calle Carreteria et pasaje de Santa Isabel pour admirer le lâché de colombes de la « Virgen de la Paloma ». Puis, achevez cette journée en attendant que les trônes du « Rico » retournent dans leur paroisse. Vous observerez le jeu de duettiste du Christ et de la Vierge, qui montre la force et l’habilité des porteurs de ces trônes.

– Je vous avoue que je ne suis pas sortie le Jeudi mais les processions à ne pas rater sont : « Cena », « Mena » et « Esperanza ».

– Le vendredi saint est la dernière grande étape. La procession Dolores de San Juan est très intéressante à voir car elle rentre dans la grande cathédrale de Malaga (en générale vers 21h). Puis, il y a celles « Descendimento » et « Montecalvario » ou encore celle du « Sepulcro ».

Mais, celle à ne manquer sous aucun prétexte, celle pour laquelle il faut être là, devant l’église, au moins 30/45 minutes avant, est celle de « Servitas ».

Vous allez vivre un moment extraordinaire. Je pense que s’il n’y a qu’une procession à faire pendant cette semaine, c’est celle-ci, la plus impressionnante.

photo_itineraire_semainesainte_6

En effet, en attendant la sortie de la Vierge, vous êtes sur une petite place. Lorsque la vierge (il n’y a qu’un seul trône, celui de la vierge) s’apprête à sortir, les lumières de la place s’éteignent. Là où la procession passe, les lumières s’éteignent et ce, tout au long du trajet.

Puis, des femmes, sur le balcon situé en face de l’église, coiffées d’une « peineta » (du peigne andalou) chantent en l’honneur de la Vierge.

Ensuite, commence la procession, dans un silence impressionnant (attention aux remarques si vous ne le respectez pas), personne ne parle, ne rigole, ne sourit, et peu à peu, on entend les pénitents vêtus de noir, illuminés par la seule lueur de leur cierge, sortir de l’église, en train de prier. Leurs prières sont immédiatement reprises par la foule….

Je me répète mais c »est très, très impressionnant !

Top 10

5 bonnes raisons de visiter Tenerife

tenerife

Quand on parle de Tenerife (l’une des îles des Canaries), on pense spontanément aux clubs de vacances, aux touristes russes, allemands et anglais. Bon, c’est un peu ça, mais pas que ! Si le sud de l’île est très touristique, sachez que le nord l’est un peu moins.

Cette île recèle de paysages incroyables, d’une culture immanquable et d’une gastronomie étonnante.

Les tops de Tenerife :

1. LE SOLEIL

Quelle que soit l’époque à laquelle vous y allez, vous avez une très, très forte probabilité pour qu’il fasse beau et doux. Le soleil sera au rendez-vous.

Déconnexion et bien-être garanti.

 

2. GASTRONOMIE

CÔTÉ ALIMENTAIRE

1. Ma grande découverte a été l’almogrote

Il s’agit d’une sorte de pâte de fromage (assez forte) composée de chèvre, d’huile de tournesol, de pain, de sel, poivre et de quelques épices. Sur un toast chaud, c’est un régal.

2. Les mojos rouge ou vert

Il s’agit d’un condiment.

Il est à base de coriandre, de poivrons verts ou de persil pour le mojo vert, et d’un poivron particulier (poivron de palmeraie) et de piment pour le mojo rouge.

3. Vous trouverez également des confitures des toutes sortes, ananas, kiwi, goyave…

CÔTÉ BOISSON

1. Le rhum miel (ron miel) est la boisson des Canaries. C’est un rhum de mélasse auquel on a ajouté un peu de miel.

Bien frais, c’est hyper bon !

2. La bière locale, la dorada, est blonde et légère.

3. Les vins

Tenerife produit de bons vins, rouges et blancs, qui gagnent à être découverts.

 

3. LES PAYSAGES

photo_tenerife_10

1. Allez dans le parc du Teide – c’est une visite IMMANQUABLE
photo_tenerife_11Le Teide est un volcan au centre de l’ile dont le sommet se situe à plus de 3.700 mètres. Tout autour se trouve un parc dans lequel vous pourrez admirer une faune et une flore toute particulière, presque lunaire.

Sachez que des randonnées sont organisées par les services du Parc. Vous pourrez également, en fonction de la saison et des conditions climatiques, accéder au sommet du volcan grâce au Téléphérique. Le ticket est un peu cher, je vous l’accorde.

Lorsque j’y suis allée, en février, il y avait trop de neige et l’accès au sommet était interdit.

Même si vous ne pouvez pas accéder au sommet, allez-y, vous vous baladerez dans ce magnifique parc, un souvenir mémorable ! Pensez à bien vous couvrir (manteau/écharpe) et à mettre des chaussures confortables (de bonnes baskets), on est sur un volcan, en altitude.

2. Los Gigantes “ Los Acantilados de Isorana”photo_tenerife_1

Il n’y a pas grand-chose à voir, à l’exception de cette vue magnifique, mais c’est l’une des curiosités de l’île.

3. El Medano

Au sud de l’ile, il s’agit d’une plage de sable fin à perte de vue qui se finit par une étrange et imposante montagne rouge. C’est le rendez-vous des kitesurfers…

 

 

4. LES VILLES ET VILLAGES PITTORESQUES

1. Santa Cruz, la capitale

Santa Cruz est une ville agréable avec sa promenade maritime et son grand port de plaisance, son marché dans lequel vous trouverez les produits les plus traditionnels de l’île et ses rues remplies de boutiques.

Ne manquez pas son auditorium, d’une architecture étonnante !

photo_tenerife_2

2. San Cristobal de la Laguna

Ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle regorge d’églises et de maisons à l’architecture traditionnelle.

L’église Nuestra Señora de la Concepción est très belle et, du haut de la tour qui l’avoisine, vous aurez une vue imprenable sur la ville et les montagnes des alentours.

photo_tenerife_3

3. Candelaria

Très joli village balnéaire. La promenade y est très agréable. Promenez-vous jusqu’à la place principale sur laquelle vous verrez les statues des guanches (nom donné aux premiers habitants de l’île) et la Basilique de la Virgen de Candelaria. Puis, faite un petit tour du village.

Il existe différents circuits de promenade et de randonnée indiqués sur des panneaux en face de la Basilique.

Personnellement, j’ai fait celui qui longe la mer. Très beau !

Vous pouvez en profiter pour prendre un verre dans un bar à vins situé à 2 pas de la basilique : Maresia y Volcan (41 calle Obispo Pérez Cáceres) qui propose des vins locaux et d’excellentes tapas.

photo_tenerife_4

4. Icod de los Vinos

Cette petite ville est surtout connue pour son dragonnier, arbre millénaire symbole de la ville. Profitez-en pour faire une petite promenade, c’est très plaisant.

photo_tenerife_5

5. Puerto de la Cruz

Ville sans grand intérêt avec une promenade maritime assez agréable.

6. Orotava et sa vallée

La ville d’Orotava vous permettra de faire une petite balade de quelques heures. Il s’agit d’une petite ville avec ses rues pavées, ses églises, et ses demeures typiques, notamment la Casa de los Balcones, maison qui a gardé l’architecture traditionnelle de l’île.

Vous pourrez également profiter des nombreux espaces verts qu’offre cette ville : comme le jardin botanique, La Hijuela del Botánico ou le Jardín Victoria.

Proche de la ville d’Orotava, allez vous balader dans la vallée d’Orotava qui s’étend du Teide à la mer et les plages de El Bollullo, La Fajana et La Grimona.

 

5. LE CARANVAL

Alors là, j’ai adooooré!! A FAIRE ABSOLUMENT!

Tout le monde connaît le carnaval de Rio et celui de Venise mais celui de Santa Cruz de Tenerife est incroyable.

Le concept est assez simple, des festivités pour toute la famille, les jeunes et les moins jeunes sont organisées pendant 1 mois, mais seulement 10 jours marquent vraiment l’effervescence du carnaval, et tout le monde se déguise à n’importe quelle heure de la journée !

Il existe des parades et des défilés à ne pas manquer, les plus emblématiques :

1. La Cabalgata anunciadora, défilés des écoles de danse de l’île et des trônes des reines du Carnaval. Elle commence le soir, vers 20/21h.

2. El Entierro de la sardina, défilé de deuil, littéralement, on enterre la sardine. Il a lieu le mercredi de Cendres. Je ne sais pas trop comment vous décrire ce défilé.

photo_tenerife_6

Il commence comme une procession mortuaire, avec des couronnes mortuaires et un corbillard spécialement customisé pour l’occasion (avec des canettes de bière), dans laquelle les hommes se déguisent en femmes, les hommes et les femmes vêtues de noir pleurent la possibilité de manger des aliments riches en calories avant le carême, les images religieuses sont tournées en dérision. Une amie qui habite là-bas m’a raconté que, dans l’école privée catholique dans laquelle elle a étudié, il était formellement interdit de parler de ce défilé et de s’y rendre… et bien, j’ai compris pourquoi ! Il faut le vivre !

Ce défilé est suivi d’un feu au cours duquel les reliques de sardines sont brulées puis d’une fête !

3. Le défilé Ni fu / Ni fa, avec son mémorable et très populaire Coso.

Le Coso est le défilé le plus populaire du Carnaval grâce auquel vous verrez de nombreux groupes de danse, de musiciens, des chars.
photo_tenerife_7 photo_tenerife_8

4. El Carnaval de Dia

Grande fête de jour avec des orchestres

5. Mise à part ces défilés, profitez de l’ambiance nocturne du Carnaval.

Et oui, sachez que tous les soirs, les principales rues et places de Santa Cruz sont fermées à la circulation, et deviennent des boites en plein air ! Les bars sont ouverts, des camions émettent de la musique en pleine rue et les places deviennent des dancefloors.

Les règles d’or pour profiter sont :

🙂 Venir déguisé, vraiment ! Ne faites pas vos timides. Tout le monde est déguisé, vous passerez plus inaperçu en vous déguisant qu’en étant habillé normalement ! Je suis sortie 2 soirs et je n’ai vu personne, vraiment personne qui n’était pas déguisé.

Se laisser-aller.

photo_tenerife_9

Liens_U

Tourisme des Canaries

Le Carnaval de Tenerife

Conseils

10 choses à faire avant de partir

checklist

Un voyage qu’il soit long ou court s’organise alors voici les 10 choses à ne pas oublier :

1. ORGANISER SON VOYAGE

Il est important afin de ne pas être pris au dépourvu et de bénéficier de prix avantageux d’acheter son BILLET D’AVION en avance, minimum 3 mois avant, en fonction des destinations.

Prévoyez également vos transports sur place. Renseignez-vous pour savoir si le lieu de votre visite nécessite ou non de louer une voiture afin de le faire le plus tôt possible.

Vérifier également s’il existe des « pass » pour voyager, en général, en train. Dans presque tous les cas, ils doivent être achetés dans le pays d’origine. Par exemple, le « Rail pass japonais » ne peut être acheté qu’à l’étranger. Vous ne pouvez pas l’acheter au Japon.

Il n’y a rien de plus désagréable que de se retrouver dans un lieu inconnu sans logement. Ainsi, je vous conseille de réserver une chambre, au moins les premiers jours si ce n’est tous les jours.

Prévoyez d’apporter avec vous un guide touristique. Il est essentiel de connaitre un peu la culture du pays que vous visitez et l’histoire des lieux et monuments. Cela vous permettra de comprendre beaucoup de chose durant votre voyage.

2. PASSEPORT / PIÈCE D’IDENTITÉ

Selon votre destination, assurez-vous de la validité de votre passeport ou de votre pièce d’identité.

J’ai une amie qui avait réservé un séjour au Maroc et qui, la veille du départ, s’est aperçue que la validité de son passeport et de sa carte d’identité avaient expiré. A l’aéroport, ils ne l’ont pas laissée s’enregistrer et elle a dû annuler ses vacances!

3. VISA

Beaucoup de pays demandent encore un visa pour pouvoir entrer sur le territoire. Certains pays, comme la Russie, demandent même une attestation de la part de l’hôtel dans lequel vous allez séjourner, ou de la personne qui vous hébergera.

Lorsqu’on fait un long courrier, il est parfois tentant, au moment de l’escale, de sortir visiter le pays dans lequel on est en transit. Sachez que, dès qu’on sort de la zone internationale de l’aéroport, le visa peut être nécessaire.

4. VACCIN

Vérifiez que votre destination n’impose pas de vaccination obligatoire.

En dehors du vaccin, vérifiez s’il n’y a pas d’insectes ou d’animaux nuisibles. Par exemple, au Japon, en été, les moustiques sont très féroces, prévoyez un spray anti-moustiques adapté.

5. MONNAIE DU PAYS

Renseignez-vous sur la devise du pays afin de prévoir du change avant votre le départ. En général, les grands magasins offrent un bon taux de change. Sinon, vous aurez toujours les bureaux de changes des aéroports.

Certains pays n’ont pas le retrait CB développé (Brésil, Japon), prévoyez donc d’avoir des espèces sur vous, cachez les dans des enveloppes réparties sur vous.

6. PHOTOCOPIER SES PAPIERS D’IDENTITÉ

Pour éviter tout problème de santé, vol de papiers ou autres, il est très important d’avoir le double papier ou numérique de tous vos documents : passeport, carte de crédit, billets d’avion, permis de conduire, vaccins…

7. LES NUMÉROS IMPORTANTS

Ayez sur vous (dans votre porte-monnaie ou dans votre guide) la liste des numéros d’urgence :

Consulat, votre banque pour une opposition de votre CB si besoin, assurance, compagnie aérienne.

Ayez également sur cette liste l’adresse de l’ambassade de France et des Hôpitaux de l’institut Pasteur.

8. ASSURANCE VOYAGE

Avoir une assurance voyage est très important.

Si vous voyagez beaucoup dans l’UE, pensez à faire une carte de sécurité sociale européenne, c’est gratuit et très pratique.

9. PREPARER VOTRE SAC / VALISE

Avant tout vérifier la météo pour orienter vos choix.

Pour les courtes destinations dans des endroits stables privilégiez la valise.

Pour les voyages en mode road trip, privilégiez le sac à dos en évitant les sacs trop lourds qui vous empêcheront de bien profiter de votre voyage.

10. RESTER EN CONTACT

Créer un compte skype ou whatsapp et téléchargez-les sur votre mobile afin de rester en contact avec vos proches.

 

Europe

Florence en 1 jour

florence_Express

 

En un jour, vous n’aurez que le temps de faire des balades, il faudra plus de temps pour tout visiter.

photo_itineraire_florence_6Allez tout d’abord sur la Piazza del Duomo, baladez-vous tout autour de la place pour vous imprégner de l’ambiance florentine.

Prenez la via Roma et admirez la Piazza della Repubblicapuis rendez-vous sur la Piazza della Signoria. Cette place est magnifique et regroupe la copie des plus importantes sculptures italiennes.

Pour le déjeuner, vous pouvez aller vers la via dei Neri. Il y a pleins de bars et de trattoria. Je suis allée à La Prosciutteria, ils ont du vin au verre et des assiettes de charcuterie et de fromage. C’est très bon et le cadre est très sympa.

Ensuite, en fonction de votre temps et de vos envies :

Ophoto_itineraire_florence_4PTION 1

Traversez l’Arno grâce au Ponte Vecchio pour vous rendre à la Piazzale Michangelo. Vous aurez une vue imprenable sur Florence.

Si vous avez le temps, visitez l’église San Miniato al Monte. Cette église est magnifique, ma préférée de Florence. Elle est en bois et a un charme fou.

 

 

photo_itineraire_florence_5

OPTION 2

Faites un crochet sur le Ponte Vecchio pour admirer les boutiques. Le trajet prenant pas mal de temps pour se rendre dans les hauteurs de Florence, allez plutôt visiter la Basilique Santa Croce. Cette basilique est magnifique. Elle regroupe les tombeaux des grands noms tels que Michelangelo, Rossini ou Machiavel… Ne ratez pas le cloitre, il est superbe !

 

DIANA => 3 FOIS LÀ-BAS
Asie

Thaïlande en 2 semaines

Thailand2

SAME SAME BUT DIFFERENT

On m’avait beaucoup parlé de la Thaïlande et je n’ai pas été déçue.

C’est un pays absolument magnifique, avec une culture religieuse, culinaire, des traditions et une manière de vivre encore bien marquées et assez peu occidentalisées. Nous avons découvert un pays immense dans lequel chaque région et chaque île offrent une particularité. C’est pourquoi cet itinéraire pourra être modifié selon vos envies.
BaS

– Avec l’application Google maps, téléchargez au préalable les cartes des villes sur votre smartphone. Ainsi quand vous êtes en ville avec la géolocalisation (gratuit sans activer le réseau internet) vous pouvez vous diriger facilement sur la carte.

– Tout se négocie ! Alors n’hésitez pas à marchander (surtout les tuk-tuk et les souvenirs). Un peu étrange au début mais on se prête au jeu. 

– Prévoyez de l’anti-moustique. Il y a des moustiques partout, tout le temps. La marque la plus efficace reste Insect Ecran.

– Il n’y a pas de vaccins obligatoires mais faites tout de même attention…

– On ne peut pas boire d’alcool les jours d’élection et les jours fériés commémorants bouddha.

CdC

– Manger un mango sticky rice à un stand de rue.

РVisiter les march̩s du pays.

– Louer un scooter à la journée et partir explorer les alentours de Chiang Mai.

– Traverser Bangkok en tuk-tuk.

РLouer un bateau priv̩ pour explorer les ̨les de la mer Andaman.

 

Pictos_ITINERAIRE

BANGKOK – Ayuthaya : 4 jours

CHIANG MAI : 4 jours

KOH LANTA : 3 jours

AO NANG : 2 jours

BANGKOK : 1 jour

***

JOUR 1 /// BANGKOK

Dès votre arrivée, dirigez vous vers votre hôtel en taxi (demandez de mettre le « meeters » – le compteur) ou en métro avec la « train line ». Personnellement nous avons logé au Prince Palace Hôtel dans le quartier chinois. Nous étions au 23ème étage et nous avions la chance d’avoir une vue incroyable sur toute la ville ainsi qu’une piscine très agréable pour supporter la chaleur et l’humidité de cette ville.

Je vous le conseille, pour 45€ la nuit.

photo_itineraire_thailande_0_vu2_bangkokphoto_itineraire_thailande_0_vu_bangkok

Pour vos déplacements, n’hésitez pas à prendre des Tuk-tuk et surtout négociez les prix d’au moins 50% par rapport à ce qui vous est proposé.

Après votre installation, partez à la découverte de la ville. Selon votre heure d’arrivée, visitez le Grand Palais (Le Palais Royal). Fermeture des portes à 16H. Prévoyez d’avoir les jambes et les épaules couvertes, on ne rentre pas dans les temples en petite tenue…

Puis le Wat Pho, fermeture des portes à 17h. Un ensemble de temples très beau dans lequel vous admirerez le fameux bouddha allongé.

A l’intérieur, la fameuse école de médecine douce de Bangkok qui propose des massages, thai ou à l’huile, des pieds ou du corps. Un de mes meilleurs souvenirs. Laissez vous tenter.

photo_itineraire_thailande_3_watpho photo_itineraire_thailande_1_watpho

photo_itineraire_thailande_2_watpho

photo_itineraire_thailande_5_chaopraya

 

En sortant, dirigez-vous vers les rives du Chao Praya pour prendre un verre et dégustez votre première Singha beer. Vous traverserez un petit marché local où les stands de brochettes et de fruits frais sont abondants.

photo_itineraire_thailande_4

 

JOUR 2 /// BANGKOK

Profitez du décalage horaire pour vous lever tôt et visiter le Marché de Maeklong; le fameux marché installé sur une voie de train.

Depuis Bangkok, prenez le train à la gare de Wongwian Yai railway station (allez y en taxi ou prenez le BTS jusqu’au terminus Wongwian Yai puis 10 bonnes minutes de marche).

Attention, il ne s’agit pas d’une gare classique, elle donne sur une ruelle où se trouve un petit marché, alors ouvrez les yeux. Départ à 8H30 jusqu’au terminus Mahachai, environ 1 heure de trajet. Les paysages que vous découvrirez durant ce trajet sont magnifiques, au cÅ“ur de la vie thaïlandaise, et cela vaut vraiment le coup de le faire en train.

Vous pouvez également prendre un van depuis la place de Victory Monument directement jusqu’au marché de Maeklong mais cette solution est moins authentique.

photo_itineraire_thailande_7_mahachai

A Mahachai, vous découvrirez un superbe marché aux poissons puis 2 solutions s’offrent à vous:

1. Prendre un van jusqu’au marché de Maeklong pour vivre l’arrivée du train à 13H45 et découvrir tous les stands se rabattre.

2. Prendre le train à Mahachai pour monter en queue, et voir les stands se rabattre sur votre passage. Pour cela, allez à la gare de Ban Laem, environ 500m à pied en traversant la rivière en ferry. Une fois à Maeklong, vous pourrez toujours attendre le train de 18h pour vivre son arrivée dans le marché.

Personnellement, nous avons choisi la solution 1.

Nous sommes arrivés à Maeklong vers 10h via un van depuis Machahai. Nous avons ainsi visité le marché, profité pour y déjeuner et assisté à son effervescence. Ne manquez pas le retrait des stands quand le train passe.

photo_itineraire_thailande_9_maeklongphoto_itineraire_thailande_8_maeklong

Ensuite, suivant l’option choisie, vous pouvez aller à Amphawa pour visiter le marché flottant à 15 min en van de Maeklong. Ce marché est devenu hyper touristique, nous n’avons pas vraiment aimé l’ambiance. Je vous conseille plutôt le marché flottant de Damnoen Saduak à 20min de voiture de Maeklong. Ce marché est animé de 6h à 11h.

Pour le retour, prenez un mini van à l’endroit où vous êtes arrivés.

Le soir, de retour à Bangkok, découvrez l’animation touristique de la rue de Kao San Road : lumières, bars, musique à fond et foule.

JOUR 3 /// BANGKOK / AYUTTHAYA

photo_itineraire_thailande_10_trainPrenez le train en direction de Ayutthaya à la gare de Hua Lamphong. Trajet de 1H30 à prix très intéressant.

Arrivé à la gare, je vous conseille de louer un scooter (ou un vélo) pour visiter la ville car elle est trop grande pour se déplacer à pied. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces moyens de transports il y a toujours des tuk-tuk à l’entrée des temples.

Commencez par le temple de Wat Mahathat connu pour sa tête de bouddha coincé dans des racines d’arbres.

Continuez avec l’un des sites les plus impressionnants de la ville le Wat Phra Sri Sanphet.

Puis, dirigez-vous vers le bouddha géant allongé, Wat Lokayusatha.

photo_itineraire_thailande_12_ayuthayaphoto_itineraire_thailande_15_ayutthaya

Déjeunez au BannKunPra, un petit restaurant dans une auberge, très mignon, au bord des rives du fleuve, le cadre est très agréable. Nous avons gouté un green curry et un poulet aux noix de cajou, c’était super bon !

photo_itineraire_thailande_13_ayuthaya

Poursuivez avec mon temple préféré, le Wat Chai Watthanaram, un peu excentré, qui ressemble au temple d’Angkor au Cambodge, impressionnant.

photo_itineraire_thailande_14_ayuthaya

Rentrez tranquillement à Bangkok via le train. Il y a des trains jusqu’à 21h45 (à confirmer car les horaires peuvent changer).

JOUR 4 /// BANGKOK

Partez à la découverte du Bangkok moderne, dans les quartiers de Siam Square / Sukhumvit / Pratunam.

Découvrez les différents malls (MBK center, Siam Square, Central World).

Dirigez-vous vers la tour Bayoke sous laquelle se trouve le Talat Pratunam : des centaines de stands de vêtements et tissus. Admirez comment la vie moderne et les traditions locales cohabitent.

Du haut de cette tour vous aurez une magnifique vue sur toute la ville.

photo_itineraire_thailande_15_bangkok

Déjeunez au restaurant Once Open a time, un havre de paix et de fraîcheur après le tumulte et l’effervescence du quartier moderne. Un peu plus cher que d’autres restaurants mais d’une très bonne qualité.

photo_itineraire_thailande_16_bangkok

Par la suite, déambulez dans les rues traditionnelles et pleines de vie jusqu’à la la station de bateau-bus du Klong: Petchaburi.

Prenez le bateau découvrir les rives du Klong. Très typique et totalement dépaysant.

photo_itineraire_thailande_17_bangkokLe soir, baladez-vous à Pat Pong Road, lieu connu pour les « ping pong show » (des spectacles que des bars proposent avec des femmes nus lançant des balles de ping pong avec leur vagins) et son petit marché de souvenirs.

Sachez que les « ping pong show » sont tenus par la mafia thaïlandaise et qu’il vous en coutera beaucoup plus cher de sortir que d’y entrer.

JOUR 5 /// CHIANG MAI

Réservez votre vol pour Chiang Mai, le matin vers 8h00 ainsi vous pourrez profiter de la ville, toute la journée. Je vous recommande le Sri Pat hôtel. Central et bien tenu.

Profitez de cette journée pour faire un tour dans la ville et visiter les différents temples qui la composent. Voici ma sélection mais n’hésitez pas à entrer dans tous les temples qui vous feront envie.

Le WAT CHEDI LUANG :

Vous constaterez que dans tous les sites, il y a d’une part, le temple moderne, en activité dans lesquels les moines et les fidèles pratiquent leur religion et, d’autre part, le temple ancien.

photo_itineraire_thailande_22_chiangmaiphoto_itineraire_thailande_23_chiangmai

WAT PHRA SINGH : L’un des plus intéressants et importants de la ville.

photo_itineraire_thailande_24_chiangmai

WAT CHIANG MAI : car c’est le plus grand et le plus ancien temple de la ville.

photo_itineraire_thailande_25_chiangmaiphoto_itineraire_thailande_26_chiangmai

Entre les visites de ces temples, faites des pauses et goûtez au fameux mango sticky rice, une petite merveille. L’un des meilleurs que nous avons goûté se trouve à l’angle de Prapokkloa Road et Thonon Rachadamnoen Alley.

Le soir, découvrez les marchés du Night Bazaar et du Kalaré ainsi que les différents stands de contrefaçons installés dans la rues (Attention, achat à vos risques et périls).

photo_itineraire_thailande_27_chiangmai

 

JOUR 6 /// CHIANG MAI

Chiang Mai est la ville des départs des treks pour la jungle ainsi et des tours dans le triangle d’or. Afin de voir un peu tout ce qu’offraient les treks en agence nous avons choisi de ne faire qu’une journée (à vous de voir si vous préférez faire votre trek sur 2 ou 3 jours).

Nous sommes passés par l’agence AG Agence et avons fait un « eco-trekking » de 1 jour. Nous avons été déçus car très très touristique et formaté, de plus ce trek était assez cher en comparaison avec d’autres agence et pas du tout « ECO »Â comme son nom l’indique.

Nous ne regrettons tout de même pas cette journée qui nous a permis de découvrir des lieux où nous ne serions pas allés et des activités que nous n’aurions surement pas faites.

La journée est composée de :

РVisite de la ferme aux orchid̩es

– balade à dos d’éléphant pendant 30 min sur un chemin

РD̩jeuner (pad thai)

– balade de 1h30 dans la forêt afin d’atteindre une petite cascade.

– rafting

– balade sur bambou

photo_itineraire_thailande_18_chiangmai_trek

JOUR 7 /// CHIANG MAI

Afin de découvrir les environs de Chiang Mai, louer un scooter pour la journée, cela vous coutera environ  7€ soit 250 baths.

Nous avions choisi le village de Baan Thai pour notre balade et découvrez les paysages qui bordent le chemin. Un de nos meilleurs souvenirs.

Vous pouvez choisir un autre village un peu plus loin en terme de distance, vous aurez largement le temps de faire l’aller-retour dans la journée.

photo_itineraire_thailande_28_chiangmai

De retour vers le centre ville, profitez du scooter pour visiter le temple de Wat Chet Yod, légèrement excentré mais très agréable.

photo_itineraire_thailande_28_boxthaiLe soir, vous pouvez regarder un match de boxe thai dans un lieu authentique, le Thapae boxing stadium.

Un grand moment où l’on voit les thaïlandais parier et vibrer au rythme des combats.

Les places s’achètent sur place au prix de 400 baths, soit 11€.

 

 

 

JOUR 8 /// CHIANG MAI

Pour cette journée, prévoyez une journée détente.

Nous avions réservé un cours de cuisine avec We Cook. C’était vraiment très sympa, nous étions en petit comité, 4 personnes. Le cours dure de 9h à 14h30 et coute 900 baths, soit 25€ (possibilité de prendre le cours le soir de 16h à 20h). On choisit les 6 plats qu’on veut faire parmi un menu. Il y avait une très bonne ambiance et Mam, la prof, nous accueille chez elle ce qui nous permet de découvrir une petite partie de la vie d’une vraie thaïlandaise.

photo_itineraire_thailande_19_chiangmaiphoto_itineraire_thailande_20_chiangmaiphoto_itineraire_thailande_21_chiangmai

Dans l’après-midi, allez vous détendre avec un massage de 1 heure et baladez-vous dans le centre.

Le soir, si c’est dimanche, allez au Sunday Night Market, grand marché.

 

JOUR 9 /// KOH LANTA


photo_itineraire_thailande_30_kohlanta
Après beaucoup d’hésitation nous avons décidé de profiter des îles de la Thaïlande dont beaucoup sont encore sauvages du côté de la mer Andaman. De ce côté du pays vous profiterez de nombreuses îles connues comme Koh Phi Phi, le parc national de Ao Phang Nga où se trouve le fameux rocher de James Bond, mais également d’îles plus vierges comme Koh Lipe.

Si vous voulez faire la fête, dirigez-vous plutôt vers l’île de Koh Phi Phi ou Phuket. Vous pouvez aussi aller de l’autre côté du pays vers les îles de Koh Samui, Koh Tao et Koh Phangan, cette dernière étant très connue pour sa Full Moon Party.

Personnellement, nous avons décidé de nous diriger vers Koh Lanta. Pour cela, prenez votre vol le matin pour Krabi, puis prenez le bateau de 11h, 2 heures de trajet. Dans le hall de l’aéroport une agence propose des transferts en bateau vers les différentes îles, vous ne serez pas perdus.

Sachez que la distance entre les îles est grande.

Nous avons logé à l’ hôtel Kam Kwang Beach Resort, qui propose des bungalows à partir de 600Baht (environ 17€).

Profitez de cette journée pour vous détendre au bord de la mer et vous délasser autour de la piscine.

JOUR 10 /// KOH LANTA

Nous avons loué un bateau privé (27€/pers) via notre hôtel pour visiter les 4 Islands. Ce fut une des meilleures journées du séjour. Le bateau était un « longtail boat » (bateau authentique utilisé par les Thaï) certes plus lent que les « speed boats » mais vous êtes en petit comité.

Départ à 8h00 pour un premier arrêt au bout de 2 heures pour faire du snorkelling.

Puis, reprenez le bateau vers l’île de Koh Ngail pour déjeuner et se détendre un peu sur une magnifique plage.

3ème stop à Koh Muk, Emerald cave : une plage naturelle coincée au milieu d’un rocher. Nous avons dû passer par une grotte dans le noir total pour y accéder. Nous sommes arrivés seuls, c’était incroyable. Peu de temps après, plusieurs bateaux de touristes sont arrivés.

Avec un « longboat » vous n’avez pas le temps de faire la 4ème île, Koh Kradan.

Au retour, en passant vers les mangroves, nous avons vécu un moment incroyable lorsqu’une dizaine de singes s’est jetée sur notre bateau.

photo_itineraire_thailande_23_4islandphoto_itineraire_thailande_22_4island photo_itineraire_thailande_32_kohlanta

photo_itineraire_thailande_31_kohlanta

JOUR 11 /// KOH LANTA

Profitez de cette journée pour vous détendre et visiter l’île à votre rythme. Vous pouvez louer un scooter et descendre jusqu’à la plus belle plage de l’île au sud ouest, au niveau du café « Same Same But Different », qui est très agréable.

photo_itineraire_thailande_33_kohlanta

Vous pouvez également visiter le parc naturel qui se trouve dans le sud de l’île « Mo Koh Lanta ».

A notre grande surprise, nous avons découvert une île plutôt tranquille et familiale, loin de la orde de touristes que nous imaginions.

JOUR 12 /// AO NANG

photo_itineraire_thailande_34_aonang

 

Retournez aujourd’hui vers la côte, en bateau, dirigez vous vers Ao Nang. Cette petite ville touristique du bord de mer offre beaucoup d’attractions.

 

 

 

 

JOUR 13 /// AO NANGphoto_itineraire_thailande_35_aonang

La veille, réservez un tour en canoë via une des agences qui se trouve sur

la rue principale. Vous ferez 1h30 de canoë et découvrirez la mangrove de la région.

Si vous préférez vous pouvez également aller à Railey.

 

JOUR 14 /// BANGKOK

Rentrez à Bangkok dans la journée. Profitez de ce dernier jour pour faire ce que vous souhaitez. Personnellement nous nous sommes baladés dans le quartier de Thonburi, quartier totalement à l’ouest de Bangkok. Des ferries traversent le fleuve,  le Chao Praya, continuellement. Ce quartier est encore très traditionnel et plein de vie.

JOUR 15 /// BANGKOK

Bon courage pour le retour à la réalité.

Liens_U

– Bangkok Metro – BTS

DAFNÉ => 2 SEMAINES LÀ-BAS
Europe

Ljubljana en 2 jours

ljubljana

LJUBLJANA

Lorsqu’on a envie de changer d’air, de sortir de sa routine, la ville de Ljubljana ne vient pas spontanément à l’esprit. Pourtant, cette ville pittoresque, capitale de la Slovénie, vous offrira un séjour agréable et détendu.

Cette ville a été une très bonne surprise. Elle est assez petite donc 2 jours pleins suffiront pour vous faire une première idée.

Elle est garnie de rues pavées, de terrasses et de ponts. Son marché et son incroyable château vous enchanteront. Sachez également que l’architecture de Ljubljana est très variée, elle mêle style médiéval, baroque et Art nouveau.

BaS

La monnaie de la Slovénie est l’euro.

CdC

Le panorama depuis les hauteurs du Château

L’atmosphère particulière qu’on ressent au cœur de l’hiver

FF

Ljubljana est connue sous le nom de « Ville de la Vigne et du Vin ». Profitez-en en faisant la tournée des bars à vins.

 

JOUR 1 ///

Rejoignez le Pont du Dragon (Zmajski Most), de style Art nouveau, vous admirerez son Dragon, symbole de la ville de Ljubljana. Regardez plus attentivement les pieds en forme de dragons des réverbères qui éclairent le pont la nuit. De là, vous pourrez également apercevoir le château, surplombant la ville.

photo_itineraire_ljubljana_7

Puis, allez sur la place du marché (Vodnikov Trg). Il y a le marché en plein air et le marché couvert (à Pegacarjev trg). Vous y trouverez les fruits et légumes des agriculteurs locaux ainsi que de nombreuses charcuteries et des fromages locaux.

Il y a aussi des petits troquets pour prendre un café ou un petit encas.

Sur la place du marché, découvrez la magnifique cathédrale Saint Nicolas (SV Nikolaja). Ses portes d’entrée sont sublimes.

photo_itineraire_ljubljana_2

Prenez ensuite la ruelle Studentov pour emprunter le funiculaire qui vous amènera au monument le plus impressionnant de la ville, le château. Ce château se situe sur une très grande colline qui surplombe la ville. Depuis sa tour, sa cour et son toit aménagés, vous aurez une vue magnifique sur tous les environs.

photo_itineraire_ljubljana_3

Cette balade peut se faire en une demi-journée.

Puis, en redescendant, longez la rivière pour croiser le triple pont (Tromostovje), point central de Ljubljana. Prenez la rue Stritarjeva, pour atteindre la Fontaine Robba (Robbov Vodnjak) puis la rue Mestni Trg, passez la vieille place (Stari Trg), et enfin, la Place Haute (Gornji Trg) pour finir par l’Eglise saint Jacques (Cerkev SV. Lakoba). Toute cette balade est magnifique et tellement dépaysante. Vous croiserez des terrasses animées, des échoppes, des bâtisses rococo et des demeures médiévales sorties d’un autre temps.

photo_itineraire_ljubljana_4

Prenez ensuite la Gallusovo Nabrezje puis la Cankarjevo Nabrezje pour rejoindre la place principale de Ljubljana, la Presernov Trg. La promenade sur les rives de la rivière est très agréable.

Après cette balade, je vous propose un petit apéro au Vinoteka Dvor (Dvorni trg 2) pour découvrir les vins slovènes tels que le Traminec (vin blanc réputé) et le Duet (vin rouge).

Pour le diner, je vous conseille le restaurant Restavracija Most (adresse : Petkovškovo nabrežje 21) dont la cuisine mélange plats traditionnels slovènes et italiens.

 

JOUR 2 ///

 

Retournez vers la place Presernov Trg. Visitez la l’église franciscaine située sur la place, la rose.
photo_itineraire_ljubljana_5Longez la Hribarjevo Nabrezje pour atteindre la Cevljarska Ulica. Le bord de cette rive est rempli de bars et de terrasses très sympas. Rebroussez ensuite chemin pour rejoindre la place Dvorni puis la rue Wolfova. De là, tournez à gauche vers la rue Copova Ulica. Vous pourrez aussi faire le tour de l’Eglise franciscaine pour prendre la rue également piétonne Nazorjeva Ulica.

Dans les deux cas, prenez la rue Cankarjeva pour atteindre le parc Tivoli. Il s’agit d’un très grand parc, très reposant. J’y suis allée en plein hiver alors ma visite du parc a été très brève.

A côté, se trouve la Galerie nationale (Narodna Galerija) et un peu plus loin, le Musée national de Slovénie (Narodni Muzej Sloveije).
photo_itineraire_ljubljana_6En ressortant, prenez la rue Tomsiceva Ulica, puis à gauche la Valvasorjeva Muzejska, sur laquelle se trouve le Musée national de Slovénie (Narodni Muzej Sloveije). Ensuite, en tournant à gauche, vous arriverez sur la place de la République dont le style architectural n’est pas très enchanteur. Puis, faite un petit détour pour admirer l’église de la Sainte-Trinité, sur la rue Slovenska Cesta. Enfin, continuez sur la Subiceva Ulica, il y a le parc Zvezda, très agréable.

Pour le dîner, je peux vous conseiller le Gostilna Sestica, Slovenska cesta, n°40, un restaurant à la décoration très traditionnel qui vous propose de la cuisine régionale, charcuterie, saucisses, choux, dépaysement garanti.

POUR CEUX QUI ONT PLUS DE TEMPS

Allez jusqu’au pont aux dragons, de là, prenez la rue Trubarjeva Cesta pour rejoindre la Vidovdanska Cesta puis la Metelkova Ulica. Vous y trouverez des façades et des bâtisses sur lesquels les artistes locaux peuvent allégrement s’exprimer.

J’espère que vous aurez profité de cette échappée.

Liens_U

visiter Ljublana

Tourisme Ljublana

DIANA => 1 FOIS LÀ-BAS
Moyen-Orient

Istanbul en 4 jours

istanbul

ISTANBUL À FACETTES

Istanbul m’a émerveillé.

Cette ville concentre histoire, culture et tradition tant byzantine, orientale qu’européenne. Elle est au confluent de l’Occident et de l’Orient et on a cette étrange impression de toujours en avoir entendu parler.

Vous vous laisserez charmer par ses magnifiques palais, ses impressionnantes mosquées, ses gigantesques bazars, sa grande élégance et toutes les autres preuves de son incroyable Histoire.

Alors, ne tardez pas à découvrir toutes les facettes de cette ville!


BaS

– La monnaie est la livre turque

– Même si vous ne parlez pas turc, vous vous en sortirez, l’anglais est plus ou moins pratiqué

– Les filles, n’oubliez pas de prendre un foulard avec vous pour vous couvrir les cheveux quand vous entrerez dans les mosquées

– Mettez des chaussures pratiques à retirer. En effet, pour entrer dans les mosquées, il faut se déchausser.

CdC

– Toute la ville est magnifique, ne ratez pas la mosquée bleue, le palais Topkapi…

– Un jus d’orange frais à coté du Bazar Egyptien

РLa travers̩e du Bosphore

 

JOUR 1 ///

Commencez cette journée par l’incontournable et grandiose Mosquée Bleue (Sultanahmet Camii, arrêt Sultanahmet, rue Atmeydani). Avant d’y accéder, vous vous trouverez sur une place assez large. Il s’agit de l’ancien hippodrome, sur lequel se trouvent deux obélisques et une colonne.

Une fois entré dans la mosquée, admirez son intérieur rempli de carreaux de faïences bleues. J’ai été émerveillée par la beauté de cette mosquée. Elle est magnifique.

Il s’agit d’un lieu de culte, alors tenue correcte exigée.

photo_itineraire_istanbul_mosqueebleue_1bis

Rendez-vous ensuite à Sainte-Sophie, Aya Sofya. En vous y rendant, vous traverserez de très jolis jardins et bassins, la balade est très agréable.

photo_itineraire_istanbul_mosque_2

Cet édifice chrétien transformé en mosquée est à couper le souffle.

photo_itineraire_istanbul_14

En sortant, allez visiter la citerne-basilique « Yerebatan Sarayi », ancienne citerne, ce monument vous impressionnera.

Promenez-vous ensuite dans les ruelles avoisinantes, engagez vous, par exemple, dans la rue Yerebatan, puis, prenez la rue Alaykosku et ensuite la rue Hudavendicar.

photo_itineraire_istanbul_baklawa_3

Profitez-en pour prendre un verre, narguilé ou baklava, chez Said, rue Hudavendicar…. Un régal !!

 

 

Continuez votre balade en allant rues Ankara puis Bab-i Ali pour atteindre les grandes artères Divan Yolu ou Yeniçeri, rues dans lesquelles vous aurez beaucoup de choix de restaurants.

photo_itineraire_istanbul_4

JOUR 2 ///

Débutez votre journée par le grandiose et imposant Palais Topkapi - Topkapi Sarayi, dépaysement garanti.

Ce palais est magnifique. Vous plongerez dans un autre temps et dans un autre univers. Profitez de ses cours, salles, jardins, promenades et de sa sublime vue sur le Bosphore. Vous pourrez y passer du temps, vous reposer sur l’un de ces bancs et imaginer la vie d’antan.

Cette visite durera une bonne matinée. Alors, pour tout voir et éviter de faire la queue, allez-y tôt.

photo_itineraire_istanbul_5 photo_itineraire_istanbul_6

Dans l’après-midi, allez visiter « la petite Sainte-Sophie », Kuçuk Aya Sofya. A cet effet, prenez soit la rue Bab-I Humayun, soit la rue Ishak Pasa pour rejoindre la rue Kabasakal et ensuite longez la rue Kuçuk Ayasofya.

Ca y est, vous êtes arrivé. Cette ancienne église byzantine a été transformée en mosquée. Elle est beaucoup plus petite et plus discrète que Sainte-Sophie, mais sa visite vaut le détour.

En sortant, prenez la rue Kuçuk Ayasofya Cd, puis, tout droit, la rue Kadirga Limani Cd. Ensuite, engagez vous dans la 1ère rue à droite, vous arriverez sur la rue Su Terazisi. De mémoire, j’avais eu un peu de mal à la trouver et c’est une zone qui n’est pas très touristique.

photo_itineraire_istanbul_19

La mosquée est plus petite que la mosquée Bleue ou Saint-Sophie, mais elle est très belle. Les murs sont recouverts de faïences, de marbre et de bois.

Dans ce quartier, que ce soit pour le déjeuner ou le diner, on vous recommande le Gulhane Kebab House, très très bon et pas cher, alors régalez-vous !

JOUR 3 ///

photo_itineraire_istanbul_7Aujourd’hui, rendez-vous au Grand Bazar (Kapaliçarsi). Il est immense ! Alors, baladez-vous au gré de vos envies…Il y a principalement des bijoux et des tissus.

Personnellement, ce bazar n’a pas été mon préféré, mon coup de cœur s’est plutôt porté vers le Bazar Egyptien (Misir Çarsisi). En sortant du Grand Bazar, engagez-vous dans la rue Aynacilar puis celle Mahmutpasa et enfin, la rue Fincancilar.

Le bazar est bordé de boutiques de pierres fines. A l’intérieur, retrouvez toutes les épices et les produits locaux. J’ai adoré m’y balader et m’imprégner de ces odeurs si traditionnelles.

photo_itineraire_istanbul_8

Dehors, vous trouverez pleins de petits bistros pour prendre un café ou un jus de fruits frais, très reposant après cette effervescence.

Ensuite, allez visiter la mosquée neuve, Yeni Camii. Elle n’est pas forcément recommandée par les guides mais je l’ai trouvée très belle. Par ailleurs, elle est idéalement située puisqu’elle se situe sur les bords du Bosphore.

photo_itineraire_istanbul_9

Rejoignez ensuite la Mosquée de Soliman le Magnifique, Suleymaniye Camii, elle est grandiose !

photo_itineraire_istanbul_15

Retournez enfin vers l’artère principale en traversant le quartier des Universités en longeant les rues Suleymaniye, Omerpasa.

photo_itineraire_istanbul_10

Pour le diner, choisissez un des petits restaurants qui garnissent cette artères et vous reposer après cette journée bien pleine.

JOUR 4 ///

Aujourd’hui, visitez l’Istanbul moderne.

Dirigez-vous vers la place Taksim. Puis, baladez-vous sur la rue Istiklal. Profitez de ses boutiques, de ses salons de thé et de ses restaurants. Personnellement, j’ai longé toute la rue jusqu’au passage Çiçek. Après j’ai pris un tram pour rejoindre la Tour Galata.

Si vous êtes en forme et avez envie de marcher… à vos chaussures !

photo_itineraire_istanbul_12

Le quartier de Galata est très agréable. Promenez-vous au gré de vos envies, dans les ruelles étroites.
N’oubliez pas de monter dans la Tour, vous aurez une vue imprenable sur Istanbul, de jour comme de nuit. Magnifique !

photo_itineraire_istanbul_18 photo_itineraire_istanbul_13

Enfin, traversez le pont Galata et voilà, c’est fini !

photo_itineraire_istanbul_17

Mais, si vous avez encore du temps, rendez vous au Palais Dolmabahçe « Dolmabahçe Sarayi ». Depuis la place Taksim, prenez la rue Ismey Inonu Caddesi et vous verrez ensuite, sur la place, le Palais et sa mosquée.

Ce palais de la démesure vous ensorcellera.

J’espère que cette ville vous aura plu autant qu’elle m’a émerveillée.

 

 

 

Liens_U

- info istanbul

- guide istanbul

Merci à Céline pour ses recommandations et astuces complémentaires

DIANA => 1 FOIS LÀ-BAS