Top 10

10 choses à faire à la Nouvelle Orléans

Nouvelle-orleans

Nouvelle-orleans

1/ Manger une Muffaletta à Central Grocery sur Decatur

C’est une des premières choses à faire quand vous venez d’arriver dans le French Quarter et que vous avez faim. Central Grocery est le lieu de naissance de la Muffaletta; c’est un sandwich supposément italien, mais dont on a jamais entendu parler en Italie. On se dit qu’ils devraient peut-être s’approprier le truc quand même, parce que c’est vachement bon. Il s’agit d’un sandwich de plusieurs viandes, avec une sauce aux olives à en tomber par terre. Prenez-en un pour deux (si vous êtes deux) c’est copieux.

 

2/ Voir un coucher de soleil depuis le parking de Canal Placephoto_itineraire_NO_4

Au bout de Canal St, à l’ouest du French Quarter, en face du grand Casino Harrah’s, se trouve le centre commercial Canal Place. Entrez-y à l’heure où le soleil se couche, et n’achetez rien dans les boutiques, c’est trop cher. A la place, prenez l’ascenseur et montez au dernier étage du parking. And then enjoy the view for a while.

 

 

3/ Se régaler chez Adolfo’s

Adolfo’s, c’est un petit resto dans une bicoque au dessus d’un bar, sur Frenchman. Ca paye pas de mine, mais faut réserver dans la journée pour le soir, n’arrivez pas comme une fleur. On y sert de la cuisine italiano-créole, c’est pas cheap mais c’est pas cher, et c’est vraiment, vraiment très bon. Vous pouvez vous lâcher, spaghettis aux saucisses cajun, écrevisses à la créole et pesto, salades de mozzarella et crevettes épicées… Rien que d’y repenser j’ai envie d’y retourner.

 

4/ Suivez une parade dans Treme

photo_itineraire_NO_2Il n’y en a pas tous les jours, mais si vous restez au moins une semaine, vous devriez pouvoir avoir la chance de voir l’une des fanfares (appelées « second line ») dans des quartiers de mid-city, ou d’updtown. Tout est une bonne excuse pour faire la fête ici, à grand coups de percus et de cuivres : un meeting politique, la fin de la semaine, un enterrement, un anniversaire. Pour savoir où elles ont lieu, rendez-vous sur le twitter d’une dénommée Deborah Cotton, qui poste chaque route de chaque second line. Prenez quelques bières dans une épicerie pas loin, rejoignez-là et éclatez-vous. Dansez avec les gens, rencontrez du monde, vous êtes au coeur de l’esprit de la Crescent City.

 

5/ Ecouter du vrai bon jazz au Spotted Cat
photo_itineraire_NO_1

On peut écouter du jazz partout à la Nouvelle Orléans, la ville est bien connue pour ça. Mais le bon jazz, les vrais bons musiciens, ne courent pas tant les rues que ça. Le Spotted Cat, sur Frenchman, est une boite bien connue pour son exigence avec la musique qu’elle produit chaque soir. Parfois c’est payant, parfois pas, c’est jamais cher et c’est toujours impressionnant. Pensez à votre carte d’identité ou votre passeport, ils la demandent pour tout le monde, même si vous êtes vraiment très vieux. Si la musique ne vous plaît pas, allez voir BMC en bas de la rue, c’est plus dansant, plus accessible. Et toujours gratuit.

 

6/ Les beignets du Café du Mondephoto_itineraire_NO_3

Nous les français on les connaît les beignets, pas vrai ? Eh bah non. Les beignets du Café du Monde, on connaissait pas. Cette vieille institution (elle est debout depuis le début du 19ème) se veut de tradition française, mais leurs beignets au sucre glace n’ont jamais vu le jour en France (un peu comme la Muffaleta en Italie). Ils sont incroyables. Goutez-les à toute heure, la maison est ouverte 24h sur 24. L’ambiance est vraiment

 

 

7/ Visiter le lower 9th ward

photo_itineraire_NO_5A moins que vous ne débarquiez complètement, vous devriez déjà savoir que la ville de la Nouvelle Orléans a beaucoup souffert de l’ouragan Katrina. L’histoire autour des évènements est assez complexe, et vaut le coup de s’y intéresser. Pour voir de près ce qu’il reste d’une telle tragédie, 10 après, vous pouvez vous aventurer dans le lower 9th ward, quartier le plus touché par les inondations et la force du vent. Vous seriez surpris de voir l’ampleur des dégâts encore aujourd’hui, dans une ville qui a du mal à se reconstruire totalement. Ne soyez pas des touristes et parlez aux habitants, respectez l’ambiance et évitez les photos. Vous ne risquerez rien si vous êtes sympa. N’y allez pas seul, n’y allez pas la nuit.

 

8/ Boire un verre et voir un concert au Siberiaphoto_itineraire_NO_6

Vous avez déjà ouvert un guide et avez lu quelque part « Bourbon street » ? N’y allez pas. Ou allez-y, mais juste pour rire. Cette rue est un ramassis de poivrots et de délurées qui vous hurleront à la gueule en empestant l’alcool. Si vous voulez faire la fête correctement, c’est Frenchman St., ou les bars du Marigny. Parmi eux, Siberia, un bar sur St. Claude qui vaut le détour. Prenez un verre pas cher devant un concert de hippies nus peinturlurés à la Glo-paint, ou de rockeurs quasi-morts, mangez des burgers et des blinis hyper bons, vous allez kiffer.

 

9/ Visiter Bywater

photo_itineraire_NO_7Bywater, c’est le quartier hipster de New Orléans. Vous verrez assez vite qu’elle est peuplée de gens assez excentriques, qui ont des perruques et font du monocycle. On peut appeler ça comme on veut, des gens au style décalé, ironique, ils viennent tous de Bywater. Aventurez-vous dans ces rues aux maisons décorées, le street art est partout, et même si on aime pas les hipsters ou les tarés, ça vaut le détour.

 

 

 

10/ Aller saluer Simon, le peintre français de la Nouvelle Orléans

Vous êtes français ? Simon aime les français. Partout dans la ville, dans les commerces, les rues, sur les grands panneaux des autoroutes et des avenues, vous verrez les oeuvres de Simon. Cherchez-les, ils sont colorés, ils font passer un message, et sont signés « Simon, 2014 » ou n’importe quelle autre année depuis 1987. Simon est le peintre français le plus connu de New Orleans et il est génial. Il aime raconter ses histoires de la ville, son expérience post-Katrina, son amour pour la culture de la ville… Il a son atelier au croisement entre Jackson et Magazine St., faites-lui un bisou et vous passerez un bon moment.

Thomas => 4 mois là-bas

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply