Londres en 3 jours
368
post-template-default,single,single-post,postid-368,single-format-standard,qode-social-login-1.1.2,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-1.0.8,woocommerce-no-js,select-theme-ver-5.1.5,ajax_fade,page_not_loaded,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Londres en 3 jours

londres
LONDON CALLING
BaS

– Pour se déplacer, le plus simple est d’investir dans une Oyster card. Vous pouvez l’utiliser à chacun de vos voyages et vous la rechargerez ensuite en fonction de vos déplacements.

– Si se repérer en métro est assez simple, pour les bus, c’est plus compliqué. Du coup, aller directement à la station de bus la plus proche. Vous y trouverez un panneau constitué d’une carte du quartier avec toutes les stations de bus aux alentours (repérées par des lettres) et une liste qui indique toutes les destinations possibles et les bus correspondant.

Par exemple, si vous voulez aller à Camden Town, vous cherchez dans la liste Camden Town, à coté se situent les numéros du ou des bus qui y marquent l’arrêt puis les lettres des stations à proximité où vous pourrez prendre ce bus.

– Londres est une ville chère, si votre budget est limité, sachez que les supermarchés Tesco font des happy hours sur leurs sandwichs et leurs salades du jour. Ils les vendent à moitié prix à partir de 17h. De même au Camden Market, les traiteurs font des prix sur leurs plats à partir de 16h-16h30. N’hésitez pas à négocier.

CdC

– Se balader à Little Venice

– Prendre un verre au pavillon d’été de la Serpentine Gallery

– Faire un tour de bateau sur la Tamise

FF

Les soirées commencent tôt ! On est au pub dès 17h et on termine aussi tôt, les bars ferment à minuit !

JOUR 1 ///

On commence la journée par une promenade au Saint James’s Park. Pour cela vous pouvez descendre à la station de métro du même nom sur la ligne district (verte) ou à Victoria sur la Circle line (jaune).

Ce petit parc londonien (23 hectares quand même) est très élégant avec son lac et ses allées joliment fleuries, et représente une parfaite introduction du palais de Buckingham et de la célèbre relève de la garde. Cette cérémonie consiste comme son nom l’indique à remplacer un contingent en faction par un autre. Il est indispensable d’assister à cette cérémonie, qui constitue une des images les plus répandues de l’Angleterre.

La relève de la garde a lieu tous les jours à 11h30 d’avril à juillet et tous les deux jours le reste de l’année. Pour connaitre les jours exacts, il faut se reporter au site internet de l’armée britannique.

Cette cérémonie attire de nombreux touristes, il s’agit donc de se positionner. Pour cela, 2 stratégies:

1. Etre à 11h devant le Saint James’s Palace, rue Malborough. C’est ici que la nouvelle garde est inspectée pour ensuite se diriger vers Buckingham Palace. Vous pouvez ainsi suivre la fanfare en remontant l’allée mais rien ne dit que vous trouverez une bonne place à votre arrivée.

2. Vous positionner à 11h directement devant Buckingham Palace pour profiter pleinement de la relève de la garde. Vous pourrez ensuite suivre l’ancienne garde retourner au Saint James’s Palace, à la fin de la cérémonie. Celle-ci dure une quarantaine de minutes. Si vous avez la chance d’être à Londres en août ou septembre, l’aile ouest du palais s’ouvre au public. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

londres_photo_itineraire_1

Après cette overdose de testostérone, dirigez-vous vers Westminster Abbey par la Birdcage Walk. A Londres, contrairement à nos habitudes françaises, les églises sont payantes et les musées gratuits. Westminster Abbey ne fait pas exception avec son entrée à 18 livres. Le bon plan est d’y aller pendant la messe, c’est alors gratuit !

Cet édifice est réputé car il s’agit du lieu de couronnement et de sépultures d’une grande partie de la monarchie anglaise. C’est ici aussi que se déroule les mariages princiers comme celui du Prince William et de sa dulcinée Kate Middleton.

londres_photo_itineraire_westminster

Juste à côté de l’Abbaye se situe le palais de Westminster qui abrite le Parlement. Il est reconnaissable à son architecture en dentelle et surtout au célèbre Big Ben.

Ce monument symbolise à lui seul tout Londres, c’est un peu la Tour Eiffel anglaise.

De l’autre côté de la Tamise, vous pouvez voir London Eye, cette gigantesque grande roue qui surplombe le fleuve.

 

 

londres_photo_itineraire_2

Ce n’est pas tout mais c’est qu’il fait faim…

londres_photo_itineraire_marche_2

Pour l’occasion, je vous emmène dans un de mes endroits préférés de Londres, le Borough Market, grande halle où se côtoient marchands de légumes, bouchers et poissonniers. Les produits sont souvent d’origine biologique. Vous êtes sûr d’y trouver votre bonheur !!

Il se situe sous le pont de Londres. En métro, descendez tout simplement à la station London Bridge, située sur les lignes Jubilee (grise) et Nothern (noire).

Mais je vous conseille d’y aller en bateau ! La ville a mis en place des bus nautiques que l’on peut prendre tout le long de la Tamise. Vous pouvez utiliser votre Oyster card pour payer pour un prix d’environ 6 ou 7 livres. La station portuaire se situe au niveau de la London Eye. Vous devrez ensuite descendre à l’arrêt London Bridge City.

Après avoir étanché votre faim et votre soif, reprenez les visites touristiques.

Tout d’abord, il est nécessaire de vous rappeler que vous êtes situés près du plus vieux pont de Londres. Le London Bridge date en effet de l’époque romaine, aux alentours de l’an 50. Mais là, vous regardez le pont et vous me dites : « hé cocotte, faudrait pas nous prendre pour des rigolos, les ponts romains n’étaient pas fait en béton armé. » Okay ! Okay ! Je suis dévoilée ! Ce pont date des années 70, mais il existait bien un pont (en bois) datant de l’époque romaine qui franchissait le fleuve au même endroit et qui fut plusieurs fois remplacé. Une autre anecdote, il était souvent décoré de piques sur lesquels étaient plantées les têtes des condamnés à mort… Bonne ambiance !

On traverse donc ce pont, et on bifurque à droite pour se diriger vers la Tour de Londres. On peut voir juste derrière le célèbre Tower Bridge.

londres_photo_itineraire_towerbridge

La Tour de Londres a une sinistre réputation notamment parce qu’elle a servi de prison. Elle a été le théâtre de nombreuses exécutions de personnalités. On pense notamment à Henri VIII qui y a envoyé deux de ses épouses avant de les faire exécuter ou encore à l’emprisonnement de la future reine Elisabeth Ière par sa sœur la reine Marie Ière.

La Tour de Londres est aujourd’hui connue pour abriter les joyaux de la Couronne. Je tiens ici à préciser que la queue est souvent interminable et on ne peut pas vraiment prendre le temps de les admirer, mais ils sont vraiment impressionnants. Je vous conseille d’ailleurs de commencer par là. Vous pouvez ensuite visiter la Tour Blanche, les remparts… N’hésitez pas à prendre un audio guide, et comptez bien 3h de visite !

Si vous avez le temps dans l’après-midi, dirigez-vous vers la station Waterloo. Pour les amateurs de street art, vous découvrirez le Leake street graffiti tunnel, une portion de rue couverte de graffitis (autorisés). Gratuit et assez éphémère vu qu’il y a peu d’espace par rapport au nombre de graffeurs.

londres_photo_itineraire_streetart

Pour la soirée, à ceux qui voudraient délirer, rendez-vous dans un roller disco ! Métro Vauxhall. Un peu (même beaucoup) excentré mais tellement sympa, à 10£.

londres_photo_itineraire_13

 

JOUR 2 ///

londres_photo_itineraire_nottinghill

On commence notre journée par Notting Hill, quartier bourgeois et très résidentiel qui a connu son heure de gloire grâce à Hugh Grant et Julia Roberts à la fin des années 90. Les maisons sont cossues et, dans certaines rues, très colorées. Le plus intéressant reste Portobello Market, un grand marché d’antiquaire, même si aujourd’hui on y trouve de tout. Il se situe sur Portobello Road. On privilégiera le vendredi et la samedi même si le reste de la semaine, un marché de plus petite ampleur existe.

Pour ceux qui souhaiteraient voir The Travel Bookshop, la librairie du personnage de Hugh Grant dans « Coup de foudre à Notting Hill » était située au 13 Blenheim Crescent, une perpendiculaire à Portobello Road. Elle a malheureusement fermé en 2011.

Après le shopping, le déjeuner. S’il fait beau, un pique-nique à Hyde Park (notre prochaine destination) s’impose. Sinon, je vous conseille Books for Cooks, un sympathique petit troquet qui tire le plat du jour d’un livre de cuisine dont le chef tente la recette. Ici pas de choix, un seul plat à la carte !

Ensuite, rendez vous à Hyde Park. Il est le plus grand et le plus symbolique des parcs londoniens. Avec une surface de 250ha, le visiter pourrait prendre toute une après-midi. Concentrez-vous sur Kensington Garden situé à l’ouest de la Serpentine. Vous y verrez notamment le Château de Kensington, ancienne demeure de Lady Di, les jardins italiens et hollandais, le mémorial du Prince Albert et ma préférée, la Serpentine Gallery, une galerie d’art contemporain. En été, la galerie invite un architecte ou un scénographe à réaliser un pavillon éphémère.

Outre les jardins de Kensington, le Speaker’s Corner est un lieu intéressant à voir dans lequel tout un chacun peut prendre la parole librement et incarner le rôle d’un orateur. Il est situé au nord-est du parc, vers Marble Arch.

Après s’être un peu restauré, je vous propose 3 CHOIX D’ITINÉRAIRES POUR LA FIN D’APRÈS-MIDI :

1. Pour les fans de Sherlock Holmes, direction BAKER STREET.

Juste à la sortie du métro au numéro 221 (oui comme dans les romans), se situe un musée dédié au célèbre détective reconstituant ses appartements tels que décrits dans les livres. Vous reprendrez ensuite le métro vers Camden Town.

2. Pour ceux qui ont encore envie de se promener, dirigez-vous vers les stations WARWICK AV ou PADDINGTON.

Vous rejoindrez ensuite le canal, encore appelé Little Venice. En remontant le canal, vous atteindrez Camden Town. C’est personnellement une de mes balades préférées, que je vous conseille tout particulièrement, quitte à réduire la visite de Hyde Park. Il faut tout de même compter une petite heure de marche.

3. Pour ceux qui n’ont plus envie de marcher, aller directement à la station de CAMDEN TOWN.

londres_photo_itineraire_3Vous allez comprendre tout de suite que vous êtes arrivés à Camden Town.

Avec son identité bien affirmée et ses façades colorées, c’est le quartier historique des cultures alternatives. Ici, les boutiques punks côtoient les bars gothiques.

A Camden Market et sur Chalk Farm Road, le shopping y est particulièrement intéressant et original. On y trouve aussi de nombreux traiteurs proposant différentes cuisines du monde et qui vendent des plats à des prix tout à fait raisonnables.

Le quartier est aussi connu pour ses nombreuses salles de concert ! N’hésitez pas à regarder les affiches dans les rues ou les programmations des bars, vous trouverez parfois de petites pépites.

Si vous voulez continuer en dansant jusqu’au bout de la nuit, vous pouvez tenter le Koko, un ancien théâtre rococo transformé en dancefloor ou encore le Egg London et son immense Beer Garden.

Pour les fêtards qui ne se contenteraient d’une soirée s’arrêtant à minuit, il y a la Fabrique qui est ouverte jusqu’à 6h du matin, avec du son électro (attention les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur donc il faut être discret au cas où) .

 

JOUR 3 ///

On ne peut pas venir à Londres sans visiter l’un de ses superbes musées.

En cette matinée, je vous propose de vous rendre dans l’un de mes trois musées préférés.

Ils sont d’ailleurs tous gratuits (tout du moins les collections permanentes)!

londres_photo_itineraire_9

AU CHOIX :

1. LA NATIONAL GALLERY

Direction Trafalgar Square où on peut imaginer la femme aux oiseaux de Mary Poppins donner du pains aux pigeons ! Ici ce n’est pas cela qui manque. Les enfants (et les plus grands) s’amuseront à grimper sur les lions qui entourent la colonne Nelson (non ce n’est pas Napoléon mais l’amiral Horatio Nelson qui remporta la bataille de Trafalgar, bien qu’il y perdit la vie). Cette place se situe juste devant la National Gallery ! Un des plus grands musées de Londres qui propose une collection datant de 1250 à 1900. A mon avis, le clou du spectacle reste les peintures de Turner qui sont superbes!

2. LA TATE BRITAIN

Premier musée de ce qui constituait la Tate Gallery, composée en grande partie des œuvres collectées par Sir Henry Tate, un riche commerçant, passionné d’art qui céda l’ensemble de ses peintures à la Nation. La Tate Britain abrite une collection d’art britannique. On y retrouve des Bacon, des John Everette Millais ou encore des William Blake.

3. LA TATE MODERN

Direction la Tate Modern, l’autre musée de la Tate Gallery ! Situé en face du Millenium Bridge, le bâtiment ne passe pas inaperçu. Construite dans une ancienne centrale électrique, son architecture monumentale est mise en valeur dès l’entrée, constituée d’un gigantesque hall qui ouvre le bâtiment jusqu’à son sommet. Le musée propose des œuvres modernes et contemporaines, organisées par thématique, plutôt que de manière chronologique. Leur abondance oblige malheureusement à faire des choix. Des visites guidées gratuites sont organisées tous les jours à 11h, 12h, 14h et 15h.

Si vous êtes particulièrement féru d’art et que vous souhaitez combiner les deux musées formant la Tate Gallery, des bateaux relient la Tate Britain et la Tate Modern !

Pour le déjeuner, direction Chinatown !

Si vous avez choisi la National Gallery c’est juste à côté, pas besoin de prendre les transports. Vous pouvez vous rendre au Jen Café, remarquable par sa devanture verte sur Newport Place. On y mangera surtout les délicieux raviolis faits mains, qu’on choisit à la vapeur ou grillé. Un vrai régal !

ENSUITE ET ENCORE AU CHOIX :

OPTION 1

Dirigez-vous vers Picadilly Circus, bien connu pour ses écrans géants. On remontera Regent’s Street jusqu’à Oxford Circus et Oxford Street pour une après-midi shopping ! C’est ici que vous trouverez votre bonheur avec des enseignes telles que Topshop, Miss Selfridges, French Connection ou encore Primark.

londres_photo_itineraire_8

londres_photo_itineraire_4

OPTION 2

Pour ceux qui n’aiment pas le shopping rendez-vous à Covent Garden.

Baladez vous dans les rues Earlham Street jusqu’à la place où se situe le Cambridge Theatre qui a produit certaines des plus importantes comédies musicales, dans celles de Monmouth Street et Neal Street avec ses magasins colorés et ses immeubles en briques, et ne manquez pas Neal’s Yard, arrière-cour aux murs de toutes les couleurs.

Il s’agit là d’un petit bijou bien caché au cœur de ce quartier. On y accède par Monmouth Street ou par Short Gardens.

C’est assez confidentiel donc ouvrez l’œil.

Pour vous restaurer, 2 endroits valent la peine de faire la queue :

le World food Café qui sert une nourriture saine et délicieuse et Homeslice pizza qui propose des pizzas dont les garnitures se choisissent au ¼. Vous pouvez ainsi avoir un quart de pizza marguerita, un quart de reine et une demie de peperonni. Ces deux restaurants se remarquent par la fraicheur de leurs produits.

Si vous souhaitez continuer votre soirée, direction le nord de Soho. Les bars y foisonnent et les rues sont très animées.

A vous de faire votre choix pour cette dernière soirée dans la capitale anglaise !

MERCI À VIOLAINE POUR TOUS SES CONSEILS ET ASTUCES SUPPLÉMENTAIRES !!


EDEN => 3 MOIS LÀ-BAS
1 Comment
  • Edwige

    5 avril 2016at17 h 19 min Répondre

    super !!! voilà qui va m’être ben utile pour mon séjour à Londres dans un mois 🙂

Post a Comment